Funérailles de bébé M samedi à Edmonton: elle aurait été sévèrement maltraitée

Publication: Mis à jour:
WHITE ROSE
Shutterstock

EDMONTON - Les parents de «Bébé M», cette fillette de deux ans d’Edmonton qui aurait été sévèrement maltraitée et négligée, étaient en pleurs aux funérailles de leur fille samedi.

Des shérifs ont escorté les parents menottés, qui ne peuvent être nommés en vertu des lois sur la protection de l'enfance, vers la mosquée al Rashid, dans la capitale albertaine.

Les personnes qui ont assisté au service ont indiqué que la mère avait été envahie par l'émotion pendant qu'elle priait devant le petit cercueil rose, placé dans une salle réservée aux femmes. Puis, les larmes seraient ensuite apparues dans les yeux du père, qui se tenait dans une salle adjacente, réservée aux hommes celle-là.

La fillette, appelée «Bébé M» dans les documents juridiques, a passé les trois derniers mois dans le coma. Elle a été débranchée de son respirateur jeudi et a rendu l'âme en soirée. Peu de temps, auparavant, la Cour suprême du Canada avait rejeté un appel visant à suspendre la décision de la cour d'appel albertaine qui permettait au personnel médical de mettre fin à sa vie. Selon ses médecins, la fillette n’aurait jamais pu reprendre conscience en raison de séquelles irréversibles au cerveau qu'elle avait subies.

Les parents, détenus depuis mai dernier et accusés de négligence criminelle et de manquement au devoir de fournir les choses nécessaires à l’existence, devraient maintenant faire face à une accusation d’homicide.

Les parents avaient obtenu la permission d'assister aux obsèques sous la supervision de gardiens. L'imam de la mosquée al Rashid a précisé vendredi que les parents ne sont pas membres de cette institution, mais que cette dernière les soutient dans cette épreuve difficile.

Sur le web

Bébé M aura ses funérailles samedi | Alberta | Radio-Canada.ca