NOUVELLES

Espagne: le Barça reste en tête grâce à sa victoire à Grenade

22/09/2012 06:25 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST

Le FC Barcelone s'est imposé dans la douleur (2-0) face à Grenade, samedi au Camp-Nou, un résultat qui donne aux Blaugrana 11 points d'avance sur le Real Madrid qui doit toutefois jouer dimanche contre le Rayo Vallecano, pour la 5e journée du championnat d'Espagne.

Les Barcelonais, qui restent en tête au classement, signent ainsi un début de championnat parfait, cumulant 15 points sur 15 possibles.

Samedi, les Barcelonais ont buté jusqu'à la 87e minute sur un Grenade très combatif, protégé par un gardien, Tono, héroïque.

Mais une inspiration de Xavi à trois minutes de la fin a débloqué un match dans lequel les Catalans peinaient jusqu'ici à trouver la faille.

Auparavant, le Barça, pourtant aidé par le retour comme titulaire de l'attaquant David Villa après sa fracture du tibia gauche, s'était cassé les dents sur une défense irréprochable des Andalous.

En première période, les multiples tentatives de Messi (6, 36, 41), de Fabregas, d'Alexis Sanchez, n'y ont ainsi rien fait: le Barça n'arrivait pas à conclure.

Et les hommes de l'entraîneur Juan Antonio Anquela ne se contentaient pas de défendre. Plusieurs fois, ils mettaient ainsi en danger le Barça sur des contre-attaques, lancées par un Brahimi inspiré.

A la 30e, l'ancien Rennais accélérait ainsi plein axe et glissait un ballon à Siqueira qui était contré de justesse par un arrêt réflexe de Valdes.

La pause approchant, le Barça appuyait sur l'accélérateur, mais sans parvenir à faire la différence. Un échange verbal assez vif entre Messi et Villa après une action manquée indiquait d'ailleurs que la nervosité commençait à gagner les Barcelonais.

Dans le second acte, les Catalans, tranquillisés par l'entrée en jeu de Xavi, insistaient encore davantage. Mais ils manquaient de clairvoyance dans le dernier geste, à l'image d'Alexis Sanchez qui frappait largement au-dessus (52).

Avec Tello et Pedro lancés par Tito Vilanova, la pression du Barça sur les buts visiteurs augmentait. Mais un Tono en état de grâce veillait au grain. Le gardien andalou réalisait ainsi trois parades prodigieuses: deux fois face à Fabregas (78, 84), puis contre Xavi (79), pourtant idéalement placé sur un centre de Tello.

Jouant désormais à quitte ou double, le Barça se découvrait beaucoup, laissant aux Andalous la possibilité de contrer. Et cette fois, c'est Valdes qui sauvait les siens en remportant son face à face contre Orellana (86). Mais, refusant de se résigner contre des Andalous se défendant comme des beaux diables, le Barça insistait encore. Et trouvait enfin la faille sur une inspiration de génie de Xavi, une frappe de l'extérieur qui se logeait dans la lucarne droite des visiteurs (1-0, 87).

Dès lors, la défense impeccable des hommes d'Anquela perdait de la rigueur et Borja Gomez inscrivait un but contre son camp (2-0, 90+2) qui permettait aux Blaugrana de terminer sur un score ne reflétant toutefois pas le match.

Dans les autres matches de la journée, le Betis Séville s'est imposé (1-0) à domicile face à l'Espanyol Barcelone, le Brésilien Paulao inscrivant l'unique but du match.

Le Betis, qui compte un match en moins, confirme son bon début de saison, qui le voit pointer provisoirement à la 3e place de la Liga.

De son côté, Saragosse a pu fêter son deuxième succès de la saison (3-1) face à l'Osasuna Pampelune, qui continue lui de fermer la marche au classement.

Enfin, le Celta Vigo a pris le meilleur (2-1) sur Getafe.

cle/mam

PLUS:afp