NOUVELLES

Ford Canada: les travailleurs se prononcent sur l'entente de principe

22/09/2012 09:12 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST
AP
CAW National President Ken Lewenza, center, and CAW National Secretary Treasurer Peter Kennedy, right, walk into the Canadian Auto Workers' press conference to announce the union will focus its talks with Ford a day before a strike deadline between the union and the big three automakers in Toronto on Sunday, Sept. 16, 2012. (AP Photo/The Canadian Press, Michelle Siu)

TORONTO - Les employés ontariens du constructeur automobile Ford votent samedi et dimanche sur l’entente de principe contractuelle intervenue la semaine dernière entre le syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA) et la partie patronale.

Le syndicat des TCA recommande l’acceptation du contrat de 4 ans.

De leur coté, les employés ontariens de General Motors se prononceront sur une entente de principe similaire mercredi prochain.

Entre-temps, les négociations se poursuivent avec Chrysler Canada, qui semble réticent à accepter une convention collective identique à ses deux concurrents. Le président des TCA, Ken Lewenza, est toutefois optimiste qu’un accord sera conclu dans les prochains jours.

Des spécialistes de l’industrie estiment que Chrysler n’a d’autre choix que d’accepter les conditions générales de la convention collective de base puisque le constructeur ne peut pas se permettre une grève qui nuirait à ses activités canadiennes, représentant quelque 25 pour cent de sa production d’ensemble.

En vertu des ententes avec Ford et GM, les nouveaux employés recevront 20,40 $ l’heure, soit 60 pour cent du plein salaire, qui sera atteint après 10 ans, plutôt qu’en six années, tel que le stipulait la précédente convention collective. Ces nouveaux employés disposeront aussi d’un régime de pensions hybride, plutôt que d’un régime à prestations déterminées comme les travailleurs actuels.