NOUVELLES

Drummondville: un réseau de femmes de la CSN-Construction pourrait être créé

22/09/2012 08:41 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST
Shutterstock

DRUMMONDVILLE, Qc - Pour la première fois se tient ce week-end au Québec un forum réunissant des travailleuses de l'industrie de la construction.

A l'initiative de la CSN-Construction, un réseau de femmes de ce secteur sera alors mis sur pied.

Elles sont une cinquantaine de travailleuses réunies à Drummondville, afin d'échanger sur leur réalité et les difficultés qu'elles vivent pour intégrer l'industrie de la construction. Des tables de travail sur le harcèlement, la discrimination et la conciliation travail famille sont à l'horaire.

À l'issue de ce forum, la CSN souhaite la création d'une unité permanente, un «comité femmes», qui sera chargée de faire part des revendications des travailleuses lors des congrès de l'association syndicale.

Le Forum devrait aussi permettre de nommer une représentante de la condition féminine par région afin d'offrir un soutien aux femmes de partout au Québec.

Les femmes ne représentent que 1,27 pour cent de l'ensemble de la main-d'œuvre de l'industrie de la construction.

Selon le président de la CSN-Construction, Aldo Miguel Paolinelli, l'industrie est misogyne, la grande majorité des entrepreneurs ne voulant pas embaucher de femmes.

Les initiatives que souhaite mettre en place la CSN visent aussi à augmenter le taux de rétention des femmes dans le milieu de la construction, selon la responsable de la condition féminine à la CSN-Construction, Karine Prégent.

Soixante-six pour cent des femmes abandonnent et réorientent leur carrière dans les cinq premières années passées dans le milieu, souligne Mme Prégent.