NOUVELLES

Villages palestiniens menacés: trente ONG en appellent au Quartette

21/09/2012 12:28 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

Trente ONG ont appelé vendredi le Quartette sur le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne, ONU) à intervenir pour "sauver des villages palestiniens" visés par des ordres de démolition israéliens dans le sud de la Cisjordanie.

"Le gouvernement israélien prévoit de détruire et de déplacer la population de 13 villages palestiniens situés sur les collines de Hébron", ce qui "laisserait 1.650 Palestiniens sans foyer ni ressources", soulignent ces organisations parmi lesquelles Amnesty International, Human Rights Watch (HRW), Oxfam ou encore Care International, dans un communiqué conjoint.

"Ces populations sont ciblées par des expulsions ou des démolitions, le gouvernement israélien projetant d'utiliser les terres concernées pour étendre les colonies israéliennes et créer une zone militaire fermée", selon le texte.

"Les ONG appellent le Quartette pour le Proche-Orient, qui se réunira de manière informelle le lundi 24 septembre à New York, à rendre visite aux populations concernées et à remédier aux violations commises sur le terrain", ajoute le texte.

Les organisations pressent aussi le Quartette de "passer des mots à l'action" et de proposer un plan "concret permettant aux familles palestiniennes de rester dans leur maison".

"Le Quartette doit faire face à la réalité du terrain: de plus en plus de démolitions ont lieu et des villages entiers sont menacés d'expulsion", déclare Ann Harrison, une responsable d'Amnesty International, dans le communiqué.

Selon le dernier rapport hebdomadaire du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), Israël a détruit depuis le début de l'année 465 structures appartenant à des Palestiniens en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est, dont 136 habitations, entraînant le déplacement de 676 personnes.

Les Palestiniens et les organisations de défense des droits de l'Homme accusent Israël de ne délivrer de permis de construire que de manière très restrictive à Jérusalem-Est et dans les zones de Cisjordanie sous son contrôle total, obligeant les habitants palestiniens à y bâtir illégalement.

sst/chw/fc

PLUS:afp