Huffpost Canada Quebec qc

Une autopsie est pratiquée sur la fillette qui était maintenue en vie

Publication: Mis à jour:
COUR SUPREME CANADA
PC

EDMONTON - Une autopsie était pratiquée vendredi sur la fillette de deux ans d'Edmonton qui aurait été agressée par ses parents.

L'enfant est morte jeudi soir à l'hôpital pour enfants Stollery après qu'on eut débranché les machines qui la maintenaient artificiellement en vie.

Un comité de trois juges de la Cour suprême du Canada avait rejeté, jeudi après-midi, la motion demandant la suspension d'une décision de débrancher le respirateur artificiel de la fillette.

Des médecins avaient témoigné que l'enfant souffrait d'une lésion irréversible au cerveau et qu'elle ne reprendrait jamais conscience.

Ses parents sont accusés de voies de fait graves, de négligence criminelle ayant causé des lésions et d'omission de remplir l'obligation de fournir les éléments nécessaires à l'existence. Ces accusations pourraient s'aggraver maintenant que la fillette est décédée.

Ils devaient se présenter devant la justice vendredi après-midi pour un examen de leur demande de libération sous caution.

Les parents avaient obtenu une dernière visite, supervisée, de 20 minutes auprès de leur enfant avant qu'elle ne soit débranchée.

Des techniciens ambulanciers paramédicaux ont découvert la jeune fille et sa soeur jumelle, toutes deux blessées et souffrant de malnutrition, dans leur maison d'Edmonton, le 25 mai.