NOUVELLES

Plus de 320 officiers turcs sont reconnus coupables de complot

21/09/2012 05:34 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

ANKARA, Turquie - Un tribunal turc a condamné, vendredi, 326 officiers militaires, dont les anciens chefs des forces aériennes et navales, pour complot dans le but de renverser le gouvernement en 2003. Ce procès devait contribuer à réduire le pouvoir des militaires sur la politique.

Trois juges avaient d'abord statué que le dirigeant des forces aériennes, Ibrahim Firtina, celui des forces navales, Ozden Ornek, et le commandant de l'armée Cetin Dogan, recevraient des peines de prison à vie. Leur sentence a ensuite été réduite à 20 ans de prison ferme puisque le coup d'État avait échoué, selon ce qu'a rapporté la télévision nationale TRT. Les trois hommes étaient accusés d'avoir ourdi ce complot.

La cour a également condamné 323 autres officiers encore en poste ou retraités — incluant un ancien général élu au Parlement il y a un an —, de conspiration en vue de renverser le gouvernement. Certains ont écopé de 18 ans de prison. Trente-six ont été acquittés alors que la cause des trois autres défendeurs a été remise plus tard.

Tous les officiers comptent aller en appel du verdict. Le procès de trois haut gradés, chose inconcevable en Turquie il y a dix ans, a contribué à établir un équilibre entre les pouvoirs militaires et civiles en faveur de ces derniers.

Les généraux turcs ont fomenté trois coups d'État depuis 1960 et forcé le gouvernement islamiste à se retirer en 1997. Toutefois, après trois succès électoraux depuis 2002, le présent gouvernement du premier ministre Recep Tayyip Erdogan est devenu plus autonome par rapport à l'armée dont il a limité les pouvoirs. Pendant longtemps, les militaires se sont considérés eux-mêmes comme les gardiens des traditions séculaires de la Turquie.

Le gouvernement d'Erdogan avait initié le procès qui a débuté en 2010.

PLUS:pc