NOUVELLES

Les violences font trois morts en Irak

21/09/2012 02:30 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

Trois personnes, dont deux membres des forces de sécurité, ont été tuées dans trois attaques distinctes commises en Irak vendredi, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires et médicales.

Un capitaine de l'armée irakienne a été tué et deux autres soldats ont été blessés lors de l'explosion d'une bombe au passage de leur patrouille à environ 30 km au nord de Bagdad, selon une source policière. Un médecin de l'hôpital de Tarmiya a confirmé avoir reçu la dépouille du soldat et soigner ses deux collègues.

Dans la région de Ramadi, le chef-lieu de la province d'Anbar situé à 100 km à l'ouest de Bagdad, un policier a été tué et un autre blessé lors d'une attaque contre leur patrouille, selon un officier de police et un médecin de l'hôpital de Fallouja.

Dans cette dernière ville, un homme d'affaires qui circulait en voiture a été tué par l'explosion d'une bombe placée sur son véhicule. Un deuxième homme d'affaires qui se trouvait aussi dans la voiture a été blessé, selon un colonel de police. Une source à l'hôpital de Fallouja a confirmé avoir reçu la dépouille de la victime et soigner le blessé.

Les violences restent très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

str-gde/vl

PLUS:afp