NOUVELLES

Les fans d'Apple célèbrent la sortie de l'iPhone 5

21/09/2012 12:35 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

Les fans d'Apple ont célébré vendredi la sortie de l'iPhone 5, promis à un beau succès malgré des opinions mitigées sur son innovation technologique, des critiques sur son nouveau système de cartographie et des mouvements sociaux à Paris.

Les 300 à 400 New Yorkais qui attendaient devant l'emblématique Apple Store de la Cinquième Avenue, pour certains depuis plusieurs jours, ont enfin commencé à rentrer à 08H00 (12H00 GMT), sous les applaudissements des employés et les cris de joie de la foule amassée derrière les barrières de sécurité.

"Cela fait huit jours que j'attends, je suis si heureux!", s'est exclamé le premier à ressortir en arborant fièrement l'appareil, Keenen Thompson.

La majorité des acheteurs de la première heure, portant tabourets pliables, sacs de couchage et T-shirts publicitaires, ne dépassait pas les 25 ans, mais la file comptait aussi quelques employés de bureau et quelques retraités.

Ambiance festive aussi dans l'unique magasin Apple de Montréal: avant même l'ouverture des portes, avancée spécialement de deux heures, une trentaine de jeunes vendeurs en survêtement bleu formant une double haie d'honneur poussaient des cris enthousiastes dignes d'un match de hockey.

Plus tôt en Europe, malgré l'appel à la grève d'un syndicat minoritaire des salariés des magasins Apple pour leurs salaires et conditions de travail, les boutiques parisiennes avaient ouvert normalement leurs portes à 08H00 (06H00 GMT).

"Ce piquet de grève (devant l'entrée) ça fait une tâche pour l'image de la marque, mais l'iPhone 5 sera vendu quoi qu'il arrive", relevait Pierre Pivert, un étudiant de 20 ans, arrivé deux heures auparavant.

Les salariés d'eBizcuss, principal distributeur d'Apple en France placé en liquidation judiciaire avec 100 licenciements à la clé cet été, en ont aussi profité pour organiser un rassemblement d'une quarantaine de personnes, devant le magasin Apple d'Opéra à Paris.

Compte tenu du décalage horaire, les Australiens avaient eu le "privilège" d'être les premiers à 22H00 GMT jeudi, suivis de près par le Japon, Hong Kong et Singapour.

"J'ai fait la queue depuis minuit, c'est comme un festival annuel", s'est réjoui Ryoho Yamashita, un étudiant japonis venu acquérir son iPhone dans le quartier branché de Harajuku à Tokyo.

D'autres sont venus moins pour l'ambiance que pour les affaires: un marché noir s'est mis en place devant un Apple store de Hong Kong immédiatement après la vente des derniers modèles disponibles.

"Je viens de payer 8.000 dollars de Hong Kong pour un iPhone" (796 EUR) qui en vaut 5.588 en magasin, a expliqué Suen. Il en a acheté 15 au marché noir et compte malgré tout faire un bénéfice dessus en les revendant entre 9 et 10.000 HKD pièce dans sa boutique d'électronique.

Plus de deux millions d'iPhone 5 ont été commandés rien que le premier jour d'ouverture des commandes par avance le 14 septembre.

Dès qu'ils l'ont eu en main, les premiers acquéreurs ont testé le petit dernier de chez Apple pour voir si les critiques d'avant-lancement étaient fondées.

"C'est vraiment génial, beaucoup plus fluide que mon vieux 3G", s'enthousiasme à New York Joseph, un jeune étudiant en psychologie. "J'ai attendu quatre heures dans la queue, mais ça valait le coup".

"Le terminal est très léger et la vitesse de transmission est très rapide", a jugé un salarié d'une entreprise de technologie de Tokyo, Shota Kimura. "Mais la fonction de cartographie a l'air mauvaise... peut-être que je téléchargerai une application Google Map".

Des usagers de plusieurs pays se sont plaints d'erreurs dans ce nouveau système, pré installé sur l'iPhone 5.

Au-delà, malgré quelques améliorations, l'appareil lui-même ne change pas beaucoup et son système d'exploitation commence à dater, ont souligné des experts.

L'iPhone 5 sera vendu dans 20 pays supplémentaires la semaine prochaine, et dans une centaine d'ici la fin d'année.

bur/soe/sl/jca

PLUS:afp