NOUVELLES

Le point sur les manifestations contre le film islamophobe et les caricatures de Mahomet vendredi

21/09/2012 12:28 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

LE CAIRE (Sipa) — Le point sur les manifestations de vendredi contre le film "Innocence of Muslims" réalisé à titre privé aux Etats-Unis et les caricatures de Mahomet publiées mercredi par l'hebdomadaire français "Charlie Hebdo". On dénombre au moins 47 morts, dont l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, depuis le 11 septembre.

- Pakistan

Des dizaines de milliers de manifestants ont protesté contre le film, profitant du jour férié d'"Amour du Prophète" décrété par le gouvernement pour encourager les marches pacifiques.

Dix-sept personnes (5 à Peshawar, 12 à Karachi) ont été tuées dans des affrontements entre la police et la foule, qui a notamment incendié deux cinémas et une chambre de commerce, endommagé des commerces et des véhicules à Peshawar (nord-ouest) en réclamant la mort du réalisateur présumé du film, le copte américain d'origine égyptienne Nakoula Basseley Nakoula.

Environ 15.000 personnes ont défilé à Karachi (sud), capitale économique et plus grande ville du pays. On manifestait aussi à Lahore.

Dix-neuf personnes ont été tuées en près d'une semaine de troubles au Pakistan.

- Afghanistan

Environ 900 personnes ont manifesté à Kaboul aux cris de "Mort à l'Amérique". Ils ont brûlé une effigie de Barack Obama et un drapeau américain. Quelques centaines de manifestants se sont réunis dans une mosquée de Ghazni (est).

- Liban

Le Hezbollah a mobilisé plusieurs milliers de personnes qui ont marché en brandissant les drapeaux jaunes du mouvement chiite pro-iranien dans la vallée de la Bekaa mais l'ambassade des Etats-Unis n'a pas été visée.

- Iran

Le président, Mahmoud Ahmadinejad, a dénoncé le film et les caricatures, qualifiant d'"imposture" le fait que "en réponse aux insultes les plus horribles au messager divin, ils (l'Occident) invoquent la liberté d'expression".

- Irak

A l'appel de groupes chiites soutenus par l'Iran, environ 3.000 personnes ont défilé à Bassorah, dans le sud de l'Irak, aux cris de "Mort à l'Amérique". Ils ont brûlé des drapeaux israéliens et américains en brandissant des drapeaux irakiens, portraits de l'ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême d'Iran, et une banderole disant: "Nous condamnons les offenses faites au Prophète".

- Sri Lanka

Environ 2.000 musulmans ont manifesté à Colombo, la capitale, et brûlé des effigies du président américain Barack Obama ainsi que des drapeaux américains. Ils exigeaient que les Etats-Unis interdisant le film islamophobe.

- Bangladesh

Plus de 2.000 personnes ont défilé dans la capitale, Dacca, brûlant une effigie d'Obama et un cercueil enveloppé dans le drapeau américain ainsi qu'un drapeau français.

- Indonésie

Les Etats-Unis ont fermé leur ambassade à Djakarta et leurs consulats à Surabaya, Medan et Bali. La Mission américaine de l'Association des pays du Sud-Est asiatique (ASEAN) est également restée fermée. Des canons à eau ont été déployés et du fil de fer barbelé a été déroulé devant l'ambassade.

Des petites manifestations largement pacifiques ont eu lieu devant les représentations américaines à Djakarta, Surabaya et Medan ainsi que dans quelques petites villes.

- Inde

La police a fait respecter un couvre-feu toute la journée dans certains quartiers de la principale ville du Cachemire indien, Srinagar, et dispersé des manifestants contre le film. Les autorités de la région ont également temporairement bloqué l'accès au réseau de téléphonie mobile et à Internet pour empêcher le visionnage d'extraits du film.

- Philippines

L'Université publique des Philippines à Manille a interdit par précaution la projection par des étudiants de la bande-annonce de 14 minutes d'"Innocence of Muslims", qui était prévue vendredi dans le cadre d'un forum sur la liberté d'expression.

Le film a déclenché des manifestations la semaine dernière près d'une université de la ville à majorité musulmane de Marawi, dans le sud du pays, par ailleurs majoritairement chrétien. Cette région est le théâtre d'une rébellion musulmane depuis des décennies.

- Allemagne

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Fribourg (sud-ouest), certains brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: "La dignité du prophète Mahomet est notre dignité". La police avait interdit les slogans incendiaires.

Etant donné le climat, le ministère allemand de l'Intérieur a annoncé le report d'une campagne d'affichage contre l'islamisme radical visant les jeunes, en allemand, en turc et en arabe, et qui devait commencer vendredi. L'Allemagne compte environ quatre millions de musulmans.

- Norvège

Une organisation islamiste radicale avait prévu de manifester devant l'ambassade des Etats-Unis.

Sipa

st/AP-v

PLUS:pc