NOUVELLES

Le nouveau premier ministre éthiopien a prêté serment devant le Parlement

21/09/2012 04:30 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

ADDIS ABEBA, Éthiopie - Le nouveau premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, a prêté serment vendredi devant le Parlement, dans le cadre du premier transfert de pouvoir pacifique de l'histoire du pays.

Hailemariam Desalegn remplace l'ancien premier ministre Meles Zenawi, mort le 20 août après avoir dirigé l'Éthiopie pendant plus de 20 ans.

Aucun vote n'a eu lieu vendredi. Le parti au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien, qui contrôle 546 des 547 sièges du Parlement, a plutôt annoncé son choix du nouveau premier ministre. Hailemariam Desalegn a été choisi à l'unanimité comme président du parti par les 180 dirigeants de la formation le week-end dernier.

Le seul membre de l'opposition au Parlement, Girma Seifu, a affirmé qu'il voyait un meilleur avenir à long terme pour l'Éthiopie avec Hailemariam Desalegn à la tête du gouvernement.

«Je ne m'attends pas à des changements rapides lundi prochain, même s'il avait le pouvoir de le faire. J'en serais heureux, mais je ne pense pas que cela se produira», a-t-il dit. Le nouveau premier ministre devrait consolider son pouvoir afin de diriger le pays de façon convenable, puis libérer les opposants détenus injustement, a estimé M. Seifu.

Depuis la mort de Meles Zenawi, le ministère de la Justice a retiré deux accusations distinctes portées contre deux journaux hebdomadaires.

«Nous sommes pleins d'espoir au sujet du nouveau premier ministre», a déclaré Mohammed Keita, du Comité pour la protection des journalistes. Il a cependant précisé que son organisation réservait son optimisme en attendant de voir quelles seront les nouvelles libertés autorisées sous Hailemariam Desalegn.

Lors de la cérémonie d'investiture, Hailemariam Desalegn a déclaré que l'Éthiopie resterait «un pays stable et démocratique» et poursuivrait son rôle pour sécuriser la région, notamment en Somalie et dans le conflit entre le Soudan et le Soudan du Sud.

PLUS:pc