NOUVELLES

La hausse des droits de scolarité annulée au Québec

21/09/2012 02:39 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

QUEBEC - QUEBEC (Sipa) — La Première ministre du Québec Pauline Marois a annoncé jeudi l'annulation de la hausse des droits de scolarité et de la loi spéciale limitant les manifestations, deux mesures des libéraux qui avaient plongé le Québec dans une crise sociale au printemps dernier.

Mme Marois a affirmé que le montant à payer pour les étudiants universitaires serait maintenu à 2.168 dollars canadiens (1.713 euros) pour l'année scolaire 2012-2013. Les libéraux avaient décidé une hausse de 82% au cours des sept prochaines années.

La Première ministre du Québec a aussi annoncé l'abrogation par décret, vendredi, des dispositions de la loi spéciale 78 qui limitaient les manifestations.

"Ces deux décisions permettront de ramener la paix et de rétablir les droits et libertés", a-t-elle déclaré.

Les fédérations étudiantes se sont félicitées de cette décision. "On peut dire qu'on a aidé à empêcher la pire attaque à l'accessibilité aux études", a déclaré Eliane Laberge, la présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ). "Cette victoire-là, c'est une victoire pour tous ceux qui ont porté le carré rouge", symbole de la lutte étudiante et de l'opposition à la loi 78, a-t-elle ajouté.

cf/CPF-0309

PLUS:pc