NOUVELLES

Géorgie : démission du ministre de l'Intérieur

21/09/2012 12:51 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

Le ministre de l'Intérieur géorgien, Batcho Akhalaïa, a démissionné de son poste, jeudi, à la suite du scandale de la maltraitance sur des détenus dans les prisons de l'État.

La Géorgie, en pleine élection législative, est secouée par la diffusion d'une vidéo montrant des mauvais traitements infligés à des détenus. La vidéo, diffusée par deux chaînes de télévision proches de l'opposition, montre des gardiens de prison en train de battre et d'humilier des détenus.

Le président Mikhaïl Saakachvili s'est empressé de nommer un nouveau ministre de l'Administration pénitentiaire en la personne de Georgi Tougouchi. Ce dernier était à ce jour un militant pour les droits de la personne en Géorgie et un virulent critique du système carcéral. Son prédécesseur a démissionné mercredi devant l'ampleur du mouvement de protestation provoqué par la diffusion des images de mauvais traitements.

Les autorités géorgiennes ont également fait arrêter 15 officiers des services pénitenciers soupçonnés d'avoir torturé des détenus.

Outre la vague de manifestations provoquée en Géorgie, la vidéo a soulevé l'indignation sur la scène internationale. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s'est notamment dite « choquée » par la vidéo. « Tous les pays sont obligés de respecter l'interdiction inconditionnelle de toute forme de torture et de mauvais traitements », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Mme Ashton a salué les actions entreprises par le gouvernement géorgien, mais elle a ajouté qu'il était « d'importance vitale que ces incidents [...] fassent l'objet d'une enquête approfondie et transparente et que les responsables fassent l'objet de poursuites ».

Le scandale survient à moins de deux semaines des élections législatives en Géorgie. Les électeurs doivent se rendre aux urnes le 1er octobre prochain.

PLUS: