INTERNATIONAL

Film islamophobe au Liban: drapeaux brûlés et appel au meurtre des acteurs

21/09/2012 09:26 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST
Alamy

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi au Liban contre un film islamophobe réalisé aux Etats-Unis en incendiant un drapeau américain alors qu'un imam prônait le meurtre des acteurs du film.

Arborant le drapeau libanais et la bannière jaune du Hezbollah, des partisans du puissant mouvement chiite ont défilé à Baalbeck (est), aux cris de "Amérique, grand Satan, Israël, ennemi des musulmans". Des Palestiniens des camps de réfugiés ont participé à la manifestation.

Dans le sud du pays, l'imam d'une mosquée de Saïda, cheikh Maher Hammoud, a plaidé pour "une fatwa autorisant le meurtre de tous ceux qui ont participé" à "L'innoncence des musulmans", un film amateur dont une séquence mise en ligne a provoqué des protestations, parfois très violentes, de musulmans dans le monde.

"Tous ceux qui ont osé porter atteinte à l'islam et au prophète Mohamed ne peuvent pas rester en vie (...). Chacun d'entre eux doit être tué", a ajouté l'imam dans son sermon lors de la prière hebdomadaire à laquelle participaient quelque 300 fidèles.

Il a également critiqué le choix des autorités françaises de fermer vendredi leurs missions diplomatiques et écoles dans une vingtaine de pays après la publication de caricatures de Mahomet dans un hebdomadaire satirique: elles "auraient mieux fait de demander au responsable du magazine de s'abstenir de publier ces caricatures".

A Beyrouth, des manifestant ont piétiné et brûlé des drapeaux américain et israélien. Un autre rassemblement était prévu en fin d'après-midi sur la Place des Martyrs, à l'initiative d'un fondamentaliste sunnite, Ahmed al-Assir.

Dimanche, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait appelé ses partisans à "montrer au monde entier leur colère" après la diffusion du film.

Le 14 septembre, un manifestant avait été tué et 25 autres blessés dans des heurts à Tripoli, la grande ville du nord du Liban, entre les forces de sécurité et des islamistes sunnites qui avaient incendié un établissement d'une chaîne de fast-food américaine pour protester contre le film.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifs dans le monde musulman