NOUVELLES

Chine: verdict lundi pour l'ex-chef de la police et proche de Bo Xilai

21/09/2012 05:37 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

BEIJING, China - PEKIN (Sipa) — Le verdict sera rendu lundi dans le procès de l'ancien chef de la police de Chongqing qui avait révélé le scandale à l'origine de la disgrâce de l'étoile montante du régime communiste chinois, Bo Xilai, a annoncé vendredi le tribunal intermédiaire du peuple de Chengdu (centre).

Wang Lijun a été jugé lundi et mardi pour plusieurs charges comprenant celles de défection et d'abus de pouvoir. L'insistance du tribunal sur le fait que l'accusé avait coopéré avec les autorités suggère une certaine clémence. Les faits qui lui sont reprochés sont généralement sanctionnés par dix à 20 ans de prison.

Une fois le verdict tombé, le régime chinois devra se prononcer sur la question la plus délicate de ce scandale: décider de poursuivre en justice et d'exclure ou non du Parti communiste chinois (BCC) Bo Xilai, ancien chef de la province de Chongqing, suspendu du tout-puissant Politburo. Des divergences de vues sur cette question pourraient expliquer que le PCC tarde à annoncer la date du Congrès qui fera monter une nouvelle génération de dirigeants à l'automne.

Après avoir lutté contre le crime organisé et la corruption aux côtés de Bo Xilai, Wang Lijun a déclenché le scandale en février en se réfugiant au consulat des Etats-Unis et en déclarant qu'il soupçonnait l'épouse de Bo, Gu Kilai, d'avoir assassiné l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, retrouvé mort en novembre à Chongqing. Il s'est ensuite livré aux autorités chinoises. Gu Kilai a été condamnée à la peine de mort avec sursis le 20 août dernier lors d'un procès expéditif.

st/AP-v71

PLUS:pc