NOUVELLES

Canada-Jordanie : libre-échange dès octobre

21/09/2012 04:15 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

L'accord de libre-échange que le Canada a conclu avec la Jordanie en 2008 entrera en vigueur le 1er octobre.

En vertu de cet accord, les producteurs et les exportateurs du Canada bénéficieront d'une réduction ou d'une élimination des droits de douane sur la majorité des exportations canadiennes acheminées vers la Jordanie.

Selon le gouvernement, l'élimination des droits de douane sur les produits forestiers, les machines et les produits agricoles devrait largement profiter au Québec, ainsi qu'aux provinces de l'Ouest et de l'Atlantique. Quant à l'Ontario, elle devrait trouver un net avantage dans le fait que ses exportations de machines, de véhicules, de pneus et de meubles seront exemptées de ces droits.

Des accords parallèles sur l'environnement commercial, qui établit certaines règles plus prévisibles et plus transparentes pour les entreprises et les investisseurs canadiens, ainsi que sur la coopération dans le domaine du travail, entreront en vigueur en même temps que l'accord de libre-échange.

Cet accord est le premier du genre que le Canada conclut avec un pays arabe, et le deuxième avec un pays du Moyen-Orient après Israël.

Le ministre du Commerce international, Ed Fast, profitera d'ailleurs de l'occasion pour diriger une mission commerciale en Arabie saoudite et en Jordanie, du 5 au 9 octobre.

En 2011, le Canada a enregistré un excédent commercial dans ses échanges avec la Jordanie. Le commerce bilatéral a totalisé près de 89 millions de dollars, les exportations canadiennes de marchandises vers la Jordanie se chiffrant à 70,1 millions de dollars, soit plus du double du montant atteint en 2003 (31 millions de dollars).

Libre-échange au menu des conservateurs

En moins de six ans, le gouvernement fédéral a conclu des accords de libre-échange avec la Colombie, le Honduras, la Jordanie, le Panama, le Pérou, ainsi qu'avec les États membres de l'Association européenne de libre-échange, soit l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

Il tient aussi des négociations avec plusieurs autres pays, dont l'Inde, le Japon et l'Union européenne.

PLUS: