NOUVELLES

Le BlackBerry a été affecté par des pannes; le problème a été réglé

21/09/2012 07:15 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST
AP
An attendee at the Blackberry 10 Jam World Tour holds one of the company's DevAlpha devices at their stop in Waterloo, Ontario, Thursday, Aug. 23, 2012. (AP Photo/The Canadian Press, Geoff Robins)

MONTRÉAL - Les actions de Research In Motion (TSX:RIM) ont clôturé vendredi tout près de leur plus faible niveau des 52 dernières semaines après que le fabricant canadien de téléphones intelligents eut connu une embarrassante panne des services de son BlackBerry le jour même de l'arrivée en magasin du déjà populaire appareil iPhone 5 d'Apple.

La panne a affecté les utilisateurs des services de courriel et de messagerie texte en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique pendant un maximum de trois heures, a indiqué le chef de la direction de RIM, Thorsten Heins, dans un communiqué.

M. Heins a présenté ses excuses aux utilisateurs affectés par l'interruption de service.

Le dirigeant, qui a fait remarquer qu'aucune perte de données et de messages n'avait été déplorée, a indiqué que RIM cherchait à déterminer la cause du problème et ferait connaître les résultats de son enquête.

Jusqu'à six pour cent des utilisateurs de RIM pourraient avoir été affectés par la panne, a estimé M. Heins.

«Une analyse préliminaire laisse croire que ces clients pourraient avoir expérimenté un retard maximal de trois heures dans la livraison et la réception de leurs messages», a-t-il dit.

La compagnie de Waterloo, en Ontario, a annoncé la panne sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter avant que la journée de travail n'ait pleinement débuté en Amérique du Nord.

Les actions de RIM ont chuté de 7,4 pour cent au cours de la journée, pour terminer à 6,25 $. Elles avaient reculé à 6,24 $ le 6 septembre.

Le titre a dégringolé à mesure que les produits de RIM perdaient du terrain face aux produits rivaux, en particulier les appareils iPhone d'Apple et Galaxy de Samsung.

La panne a rappelé celles qui se sont produites l'année dernière dans plusieurs régions du monde. Des dizaines de millions d'utilisateurs du BlackBerry avaient alors été affectés, certains pendant trois jours.

Anil Doradia, analyste chez William Blair & Co., a indiqué que la panne n'aurait pu survenir à un pire moment pour RIM, alors que débutaient vendredi les ventes du iPhone 5 d'Apple.

«Quelle ironie! Ce n'est pas quelque chose qu'ils peuvent se permettre d'avoir (...) en ce moment», a-t-il affirmé.

Dans le secteur hautement concurrentiel du téléphone intelligent, les compagnies doivent lancer de nouveaux appareils, et RIM n'en aura pas avant le lancement de la gamme BlackBerry 10 au début de l'année prochaine, a rappelé M. Doradia.

Plus RIM retarde le lancement de ses nouveaux produits, plus la compagnie perd du terrain face à la concurrence, a ajouté le spécialiste.

M. Doradia a par ailleurs estimé que les prochains téléphones intelligents BlackBerry ne surpasseraient pas le iPhone 5 ou les appareils utilisant le système d'exploitation Android de Google.

«S'ils y arrivent, je serai impressionné», a-t-il déclaré.

L'analyste a enfin dit croire que RIM pourrait connaître de nouvelles pannes parce que le trafic de l'entreprise passe par ses propres serveurs, de plus en plus encombrés par les données.

«C'est un goulot d'étranglement», a-t-il dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

First Look At The Features Of BlackBerry 10