NOUVELLES

14,1 % d'impôts payés par Mitt Romney en 2011

21/09/2012 05:02 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, critiqué par le camp démocrate pour son manque de transparence sur sa fortune, a dévoilé vendredi sa déclaration de revenus pour 2011.

Selon les chiffres fournis par son équipe de campagne, M. Romney a payé 1,9 million de dollars américains en impôts en 2011, sur un revenu annuel de 13,7 millions de dollars américains, ce qui équivaut à un taux d'imposition de 14,1 %.

Par ailleurs, Mitt Romney et sa femme auraient remis plus de 4 millions de dollars en dons de charité l'an dernier, ce qui approche 30 % de leurs revenus, qui proviennent pour la plupart d'investissements.

En janvier dernier, le candidat républicain avait rendu publique sa déclaration de revenus de 2010, qui prouvait qu'il avait payé 13,9 % d'impôts cette année-là, soit environ 3 millions de dollars américains.

Mitt Romney refuse cependant de dévoiler ses déclarations d'impôts précédentes, affirmant qu'en faisant cela il ne fera que donner aux démocrates la possibilité de déformer la vérité. Son équipe de campagne pense toutefois à rendre publique une lettre de ses comptables qui prouverait qu'il aurait payé une moyenne de 20,2 % d'impôts au cours de la période allant de 1989 à 2009.

Plus tôt dans la campagne électorale américaine, les démocrates s'étaient questionnés sur le montant que M. Romney avait accordé au Trésor américain au cours des dernières années, suggérant qu'il était peut-être nul.

Les critiques du candidat républicain, dont le président Barack Obama, avaient alors demandé à Mitt Romney de suivre l'exemple de son père, George Romney, un ancien candidat à la présidence, qui avait publié 12 années de déclarations de revenus. Notons que Barack Obama lui-même avait publié en 2008 plus de dix années de déclarations de revenus.

Une déclaration qui vise à en faire oublier une autre

La décision de l'équipe de M. Romney de dévoiler sa dernière déclaration de revenus survient au moment où le candidat républicain se retrouve dans un réel embarras.

Une vidéo tournée à l'insu du candidat au cours d'une activité de financement tenue le 17 mai dernier, et diffusée cette semaine par le magazine Mother Jones, montre M. Romney parler contre ce qu'il dit être 47 % de la population américaine « qui dépendent du gouvernement, qui pensent qu'ils sont des victimes, qui pensent que le gouvernement doit s'occuper d'eux, qui pensent qu'ils ont le droit d'avoir accès à une couverture santé, à de la nourriture, à un toit, à tout ce que vous voulez. [...] Ce sont des gens qui ne paient pas d'impôts ».

Dans un autre extrait, M. Romney critique plutôt le manque de volonté des Palestiniens pour la paix. Il soutient qu'il n'interviendrait pas pour tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien s'il était élu.

PLUS: