NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse, inquiète pour la croissance mondiale

20/09/2012 10:01 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

La Bourse de New York a démarré la séance jeudi en baisse, inquiète pour la croissance mondiale après la sortie d'indicateurs économiques préoccupants en Chine, aux Etats-Unis et en Europe: le Dow Jones cédait 0,41% et le Nasdaq 0,66%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 55,16 points à 13.522,80 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 21,01 points à 3.161,61 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 abandonnait 0,65% (-9,53 points) à 1.451,52 points.

Wall Street avait fini en légère hausse mercredi, encouragée par un bon indicateur immobilier aux Etats-Unis et par la baisse des prix du pétrole, jugés de bon augure pour la reprise de la consommation: le Dow Jones avait avancé de 0,10% à 13.577,96 points, et le Nasdaq de 0,15%, à 3.182,62 points.

"De mauvais chiffres sur la santé de l'activité privée et manufacturière en Chine et en Europe, ajoutés à un niveau plus élevé qu'attendu de nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis, mettent le marché sous pression et font ressurgir les angoisses aux sujets de l'économie mondiale", ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont révélées "plus élevées qu'attendu, ne reculant que de 3.000 inscriptions pour s'établir à 382.000 demandes d'allocations" de chômage dans le pays du 9 au 15 septembre", ont relevé les analystes de RDQ Economists.

La prévision médiane des analystes était de 375.000 inscriptions.

Par ailleurs, un indicateur chinois a fait état d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en septembre --le onzième recul mensuel consécutif-- malgré les récentes mesures de relance prises par les autorités.

Enfin dans l'ensemble de la zone euro, l'activité du secteur privé a, contre toute attente, enregistré en septembre sa plus forte contraction en plus de trois ans, douchant les espoirs de bonne santé de l'économie.

"La tendance économique n'est pas bonne, et le marché ne se maintient --enfin, pour l'instant-- que par la grâce du +QE3+", ce troisième programme de rachats d'actifs annoncé par la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine dernière, a estimé Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

Le marché obligataire montait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,725% contre 1,782% mercredi et celui à 30 ans à 2,912% contre 2,976%.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp