NOUVELLES

USA: Les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi reculent

20/09/2012 02:40 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

WASHINGTON - Le nombre d'Américains ayant demandé des prestations d'assurance-emploi a reculé légèrement pour s'établir à un niveau qui suggère toujours que l'embauche est faible.

Selon le département américain du Travail, le nombre de demandes de prestations a reculé de 3000 par rapport à la semaine précédente et a atteint 382 000, en données désaisonnalisées. Le chiffre de la semaine précédente a par ailleurs été révisé à la hausse.

La moyenne des demandes de prestations pour les quatre dernières semaines, une mesure moins volatile, a grimpé pour une cinquième semaine de suite à 377 750, son plus haut niveau en près de trois mois.

Le nombre de demandes de prestations a grimpé il y a deux semaines en raison du passage de l'ouragan Isaac. Un porte-parole du département du Travail a cependant indiqué qu'aucun facteur exceptionnel n'avait joué de rôle la semaine dernière.

Les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi sont un indicateur du rythme des mises à pied. Lorsqu'elles dépassent le cap des 375 000 demandes de façon soutenue, elles signalent habituellement que l'emploi est trop faible pour faire reculer le taux de chômage.

L'économie américaine a créé 96 000 emplois le mois dernier, soit moins que les 141 000 nouveaux emplois de juillet et bien moins que la moyenne de 226 000 pour les trois premiers mois de l'année. Les récents gains du marché de l'emploi suffisent à peine à suivre la croissance de la population active et ne réussissent pas à faire reculer le chômage.

Le taux de chômage est passé de 8,3 pour cent à 8,1 pour cent en août, mais seulement parce qu'un moins grand nombre de personnes étaient à la recherche d'un emploi.

PLUS:pc