NOUVELLES

Une explosion dans la province syrienne de Raqa fait des dizaines de morts

20/09/2012 10:56 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

Une explosion a fait des dizaines de morts jeudi à la suite d'un raid aérien dans une station-service dans la province syrienne de Raqa (nord), a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Au moins 30 personnes ont été tuées et 83 autres blessées, mais des informations non confirmées font état de plus de 50 morts", a déclaré à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Des avocats et des militants dans cette zone ont indiqué que cette explosion était due à un raid aérien", avait auparavant rapporté l'OSDH, organisation basée en Grande-Bretagne qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de témoins.

Selon des militants locaux, la station-service du village d'Aïn Issa a été touchée par un avion de combat.

"Cette station-service est la seule à fonctionner dans la zone et elle était pleine à craquer", a déclaré un militant de la province qui se fait appeler Abou Mouawiya, joint via Skype par l'AFP.

"Elle a été touchée par un avion de combat", a-t-il ajouté. "La seule raison qui peut amener à bombarder cette station avec un avion de combat, c'est de tuer le plus de gens possible", a-t-il insisté.

Compte tenu des restrictions imposées à la presse et aux organisations humanitaires dans le pays, il était impossible de vérifier ces accusations de source indépendante.

Cette explosion intervient au lendemain de la prise par les rebelles de Tal al-Abyad, un poste-frontière entre la province et la Turquie, situé à une quarantaine de kilomètres du village d'Aïn Issa.

Le village se trouve lui-même entre Raqa, chef-lieu de la province éponyme, et ce poste-frontière.

"L'armée a visé la station-service pour détruire toute sympathie que la population pourrait ressentir envers l'Armée syrienne libre" (ASL), la principale force d'opposition armée, a déclaré Abou Mouawiya.

ser/al/cnp/fc

PLUS:afp