NOUVELLES

Sénégal: croissance revue à la baisse en 2012, "légère hausse" en 2013 (FMI)

20/09/2012 06:27 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement abaissé sa prévision de croissance pour le Sénégal en 2012, de 3,9% à 3,7%, tout en s'attendant à une "légère hausse" en 2013 en dépit d'un environnement international "morose".

"Le début de l'année 2012 a été marqué par un contexte pré-électoral difficile et les tensions sociopolitiques au Mali et en Guinée Bissau", souligne le FMI dans un communiqué, qui relève toutefois la bonne tenue du secteur non-agricole.

Pour l'année prochaine, la croissance du produit intérieur brut devrait enregistrer "une légère hausse" à 4,3% en raison notamment de l'arrivée à maturité de grands projets électriques et autoroutiers, a estimé le FMI dans ce communiqué publié à l'issue d'une mission dans le pays.

Le Fonds relève toutefois que l'environnement extérieur devrait rester "peu porteur".

"Le niveau élevé des prix des produits pétroliers, la hausse des prix des céréales et les tensions socio-politiques dans la sous-région sont autant de facteurs qui continueront d'affecter l'activité" du Sénégal, a précisé le Fonds qui encourage notamment les autorités à réduire le train de vie de l'Etat et à développer les infrastructures.

En 2011, la croissance économique sénégalaise avait été limitée à 2,6% en raison de la sécheresse qui a affecté le nord du pays, selon le FMI.

Le FMI ne fournit pas d'aide financière directe au Sénégal mais lui apporte une assistance technique depuis fin 2010 dans le cadre du programme baptisé Instrument de soutien à la politique économique (ISPE).

jt/sl/bdx

PLUS:afp