SANTÉ - L'histoire est invraisemblable et pourtant... Wayne Watson vient de remporter 7 millions de dollars pour avoir contracté des problèmes respiratoires après l'inhalation d'un composant chimique, la diacétyle, présent dans le popcorn chauffé au micro-ondes.

Le diagnostique remonte à 2007: Wayne Watson souffre de problèmes respiratoires chroniques importants. L'homme de 59 ans fait le lien, à cette époque il engloutit deux paquets de popcorns par jour qu'il réchauffe au micro-ondes desquels s'échappe une fumée composée de diacétyle, qui donne le goût du beurre. C'est donc en respirant l'odeur de popcorns que l'homme serait tombé malade.

"C'est une histoire étrange, non? Un homme tombe malade en respirant la fumée toxique de la diacétyle qui s'échappe des popcorns et ce dans sa propre cuisine...." ironise Watson.

Ce dernier a donc décidé de porter plainte contre la marque de popcorn en question et la chaîne de super-marché qui la vend dans ses rayons. Selon les avocats du plaignant, la présence de diacétyle aurait dû être indiquée sur les sachets afin d'éviter toute méprise. Mais la marque incriminée envisage de faire appel de cette décision.

"Gilster-Mary Lee Corp. produit des popcorns à chauffer au micro-ondes de bonne qualité et ce depuis deux décennies. Nous sommes bien sûr très déçus de la décision de justice, d'autant plus que les millions de consommateurs satisfaits de nos produits et qui n'ont jamais rencontré de problèmes, n'ont pas été pris en compte. Nous sommes en train de revoir nos droits afin faire appel."

En attendant, c'est bien Wayne Watson qui a empoché les 7 millions de dollars sans avoir touché de popcorn depuis cinq ans.