NOUVELLES

Olivier Jean aurait été victime d'un acte de sabotage d'un patineur américain

20/09/2012 07:59 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

Un patineur de vitesse sur courte piste aurait saboté les patins d'un adversaire canadien aux Championnats mondiaux de 2011, selon des documents obtenus par des médias américains.

L'accusation de sabotage figure dans une requête en arbitrage déposée plus tôt cette semaine au nom de 13 patineurs de vitesse sur courte piste américains, qui demandent que l'entraîneur Jae Su Chun soit congédié pour les avoir prétendument agressés physiquement et verbalement.

Patinage de vitesse Canada a déclaré être au courant des allégations, mais a refusé de commenter jusqu'à ce qu'une décision soit rendue dans ce dossier.

Le document prétend que le patineur américain Simon Cho a confié à un coéquipier que Chun l'avait forcé à commettre un acte de sabotage sur les patins de Jean, son adversaire canadien, avant la finale du 5000 mètres aux Mondiaux de 2011 en Pologne.

Le Canada a décroché le bronze dans cette compétition, derrière la Corée du Sud et la Chine. Le Canada n'a toutefois pu aligner que trois patineurs pour le relais puisque Jean éprouvait des ennuis avec ses lames.

Chun a émis un communiqué dimanche dernier niant qu'il ait agressé les athlètes de quelque façon que ce soit, et il a réitéré sa confiance d'être reconnu innocent. Il ne s'est cependant pas exprimé sur les allégations de sabotage. Une porte-parole de 'U.S. Speedskating' a référé les questions à son avocat, en vain.

Sept membres de l'équipe américaine, dont la médaillée de bronze olympique Lana Gehring, ont récemment signé une déposition appuyant Chun. Ce document attestait que les accusations d'agression contre leur entraîneur étaient «sans fondement» et «une attaque injuste contre son intégrité».

PLUS:pc