NOUVELLES

Lock-out dans la LNH : un match pourrait avoir lieu à Rimouski

20/09/2012 04:36 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Des joueurs en lock-out de la Ligue nationale de hockey pourraient disputer une partie à Rimouski.

Un groupe de joueurs dirigé par Maxime Talbot et Bruno Gervais veut organiser une tournée dans quelques villes de la province, question de la garder la forme. Les profits seraient versés à des associations de hockey mineur.

En attendant un possible dénouement au conflit, plusieurs joueurs s'entraînent dans la région de Montréal.

Pour joindre l'utile à l'agréable, le groupe dirigé par les deux joueurs des Flyers de Philadelphie planche sur une série de parties amicales, qui seraient disputées à compter du 27 septembre. Un peu à l'image de la Caravane McDonalds du défenseur Joël Bouchard lors du conflit de 2004-2005.

Si cette tournée se matérialise, le directeur général de l'Océanic, Philippe Boucher, un ami personnel de Maxime Talbot, confirme l'intérêt pour Rimouski. « J'ai contacté Maxime Talbot tout de suite, quand on a entendu parler du projet. Je pense que ce serait le fun de voir ces joueurs là jouer à Rimouski. Les contacts sont faits. Les pourparlers sont commencés avec Maxime et sa gang, mais de là à savoir si ça va se produire, on va voir dans les prochaines semaines », a déclaré Philippe Boucher.

Comme on pouvait s'y attendre, la majorité des personnes interrogées accueillent très favorablement la tenue d'un tel match. « Ça serait très intéressant parce qu'ici on n'a pas de hockey professionnel, puis ça nous donnerait la chance de voir des joueurs de haut niveau ici », a dit un partisan.

Et ils aimeraient bien évidemment assister au retour des Vincent Lecavalier, Brad Richards et Sidney Crosby. « Ben parce que c'est les anciens qu'on a vu aller loin dans la Ligue nationale là, qui reviennent dans leur bercail », a déclaré une passante.

Les joueurs ont déjà déniché des arbitres et du personnel de soutien. Leur liste de joueurs compte une quarantaine de noms. L'identité des joueurs demeure toutefois incertaine.

D'après le reportage de Luc Tremblay

PLUS: