NOUVELLES

Une explosion dans la province syrienne de Raqa fait 110 morts et blessés

20/09/2012 10:16 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST
AP
In this Friday, Sept 7, 2012 photo, Free Syrian Army fighters run after attacking a Syrian Army tank during fighting in the Izaa district in Aleppo, Syria. On Friday, U.S. Senators John McCain, Joe Lieberman and Lindsay Graham, who have toured the volatile Middle East in recent days, urged Washington to help arm Syria's rebels with weapons and create a safe zone inside the country for a transition government. (AP Photo/ Manu Brabo)

Au moins 110 civils ont été tués ou blessés par une explosion à la suite d'un raid aérien dans une station-service du village d'Aïn Issa, dans la province syrienne de Raqa (nord), a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Au moins 30 personnes ont été tuées et 83 autres blessées, mais des informations non confirmées font état de plus de 50 morts", a déclaré à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Des avocats et des militants dans cette zone ont indiqué que cette explosion était due à un raid aérien", a avait auparavant rapporté l'OSDH, organisation basée en Grande-Bretagne qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de témoins.

"Cette station-service est la seule à fonctionner dans la zone et elle était pleine à craquer", a déclaré un militant de la province, joint via Skype par l'AFP.

"Elle a été touchée par un avion de combat", a ajouté ce militant qui se fait appeler Abou Mouawiya. "La seule raison qui peut amener à bombarder cette station avec un avion de combat, c'est de tuer le plus de gens possible", a-t-il insisté.

Compte tenu des restrictions imposées à la presse et aux organisations humanitaires dans le pays, il était impossible de vérifier ces accusations de source indépendante.