NOUVELLES

GP de Singapour - Pneus tendres et super-tendres pour Marina Bay

20/09/2012 06:03 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

Le manufacturier Pirelli fournira des pneus secs de spécification "tendre" et "super-tendre" aux douze écuries participant dimanche au Grand Prix de Singapour de Formule 1, dont les premiers essais libres sont programmés vendredi soir sur le circuit en ville de Marina Bay.

Les logos Pirelli et PZéro (le type de pneus) seront peints en jaune sur les pneus tendres et en rouge sur les pneus super-tendres, pour que ceux-ci soient facilement reconnaissables. Cette combinaison des deux gommes les plus tendres est liée aux caractéristiques particulières de ce circuit non-permanent.

Le GP de Singapour est la seule course de la saison disputée en nocturne, avec des températures baissant au fur et à mesure de la soirée, et un taux d'humidité allant de 75% à 90%.

Marina Bay, long de 5,O73 km, avec 23 virages, est un circuit urbain bosselé et glissant. Son adhérence est compromise par des éléments urbains tels que des bouches d'égoûts ou des lignes de peinture de signalisation sur la chaussée. Les pilotes, les monoplaces et les pneus doivent quand même encaisser 4,3 G sur certains freinages, pendant 61 tours et deux heures de course.

Pour le directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery, le GP de Singapour est "un superbe spectacle nocturne, avec une atmosphère fantastique et un grand challenge pour nos pneus, sur une piste où les conditions diffèrent de ce que l'on peut rencontrer de jour".

"La voiture de sécurité a été nécessaire lors de tous les GP de Singapour depuis 2008", souligne aussi Paul Hembery. "Cela signifie que les stratégies doivent être flexibles afin de pouvoir bénéficier de n'importe quelle neutralisation potentielle de la course".

"L'an dernier, la course fut remportée avec une stratégie à trois arrêts par Sebastian Vettel, mais Lewis Hamilton termina 5e en s'arrêtant quatre fois et en écopant d'une pénalité. Les vitesses moyennes ne sont pas très élevées et la dégradation ne devrait pas être un problème si le patinage est maîtrisé en sortie de virages lents, pour éviter la surchauffe", conclut Paul Hembery.

Pirelli a mis au point pour l'ensemble de la saison quatre types de pneus pour conditions sèches: dur, medium, tendre et extra-tendre. Mais deux seulement sont retenus à chaque Grand Prix.

En cas de précipitations, les écuries utiliseront des pneus intermédiaires (bleu clair) ou pluie (orange).

dlo/nip

PLUS:afp