NOUVELLES

Fusillade au Colorado: l'accès au cahier abandonné par la poursuite

20/09/2012 08:20 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

CENTENNIAL, États-Unis - Les procureurs généraux ont renoncé, jeudi, pour l'instant, à obtenir le carnet envoyé à sa psychiatre par James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade ayant fait 12 morts et 59 blessés dans un cinéma d'Aurora, au Colorado, le 19 juillet. La décision a été prise pour éviter d'étirer indûment les procédures.

Le cahier écrit par le suspect de 24 ans contiendrait une description tout aussi violente que détaillée de ses projets de massacre.

L'homme a comparu pour la première fois avec une chevelure brune plutôt qu'orangée comme lorsqu'il se serait rendu dans la salle de cinéma qui présentait le troisième volet de la série «Batman» de Christopher Nolan. Il était souriant et semblait plus lucide. Il ouvrait la bouche sans parler en regardant silencieusement autour de lui.

Selon les avocats de la défense, Holmes souffre de maladie mentale et le cahier expédié à sa psychiatre, le Dre Lynne Fenton, ne devrait pas être rendu public en raison du lien professionnel qui unit un médecin à son patient. La Dre Fenton avait vu son patient le 11 juin et l'a revu en cour le 30 août.

La poursuite soutient, de son côté, que le fait de consulter le cahier et son contenu fait partie de la procédure normale. Holmes avait déjà prévu qu'après la tuerie, il serait mort ou en prison, affirment les procureurs. Il n'était donc pas question pour lui de suivre une thérapie.

Selon le substitut du procureur de district, Rich Orman, même si la poursuite réussit à convaincre le juge de produire le cahier en preuve, les avocats de la défense vont en appeler de la décision.

Si la maladie mentale devient une question litigieuse centrale dans ce dossier, Holmes devra renoncer à ses privilèges, a affirmé le substitut du procureur et la poursuite pourra alors consulter le cahier qui demeure présentement sous la tutelle de la cour.

L'avocate de l'accusé, Tamar Brady, avait révélé le 31 août que l'auteur présumé de la tuerie avait contacté son médecin, neuf minutes avant le drame.

James Eagan Holmes, détenu à l'isolement au centre de détention du comté d'Arapahoe, au Colorado, fait face à 142 accusations dont 24 pour meurtre.

PLUS:pc