NOUVELLES

Aung San Suu Kyi assiste à la remise de prix pour la démocratie à 5 Birmans

20/09/2012 06:09 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

L'icône de la démocratie birmane Aung San Suu Kyi a conclu mercredi ses quatre jours de visite à Washington en assistant à la remise d'un prix pour la démocratie à cinq de ses compatriotes ayant souffert la prison, la torture ou l'exil sous la répression de la junte militaire.

"Etre honorée est une grande récompense mais honorer est une plus belle récompense encore. Je suis heureuse de pouvoir aujourd'hui honorer mes compatriotes", a indiqué la Prix Nobel de la Paix en saluant les cinq militants birmans à qui a été remis le prix 2012 du National Endowment for Democracy (NED).

"C'est très réconfortant pour moi de savoir que tant d'hommes et de femmes sacrifient leur confort personnel pour s'assurer que les autres soient en sécurité et libres", a-t-elle ajouté.

Ce prix est attribué chaque année par cette organisation privée et bipartisane créée pour renforcer les institutions démocratiques dans le monde.

La députée l'avait elle-même reçu en 2000 mais n'avait pas pu venir le chercher. Il lui a été remis jeudi par Madeleine Albright, secrétaire d'Etat à l'époque, lors d'une cérémonie dans une salle du Congrès des Etats-Unis, en même temps que les autres récipiendaires.

Elle avait également été récompensée la veille par la médaille d'or du Congrès américain, décernée en 2008 lorsqu'elle était en résidence surveillée à Rangoun.

Les cinq militants birmans récompensés, dont quatre étaient présents, sont Hkun Htun Oo, libéré de prison en janvier, président de la Ligue pour la Démocratie des Peuples Shans (Shan Nationalities League for Democracy), Kyaw Thu, cinéaste et acteur à la tête d'une organisation caritative, l'Association pour des Funérailles gratuites (Free Funeral Service Society).

Le Dr. Cynthia Maung est une femme médecin karen qui a oeuvré pendant 20 ans pour les réfugiés birmans à la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie. Aung Din, un dirigeant étudiant pendant le soulèvement de 1988 contre la dictature et ancien prisonnier politique, dirige le groupe militant Campagne américaine pour la Birmanie (U.S. Campaign for Burma).

Enfin, Min Ko Naing, ancien dirigeant étudiant en 1988 et en 2007 pendant la Révolution de Safran, a salué l'assistance par message vidéo, ayant refusé de sortir de son pays tant que ses anciens camarades de prison n'avaient pas tous reçu leur passeport. Il a passé 20 ans en prison et a été relâché en janvier.

Aung San Suu Kyi, arrivée lundi à Washington, effectue un voyage de trois semaines à travers les Etats-Unis, où, comme en Europe en juin, elle reçoit un accueil aussi prestigieux que chaleureux dans un pays où elle est adulée. Elle devait être jeudi à New York avant de partir pour le Kentucky, l'Indiana et la Californie.

ff/bdx

PLUS:afp