NOUVELLES

WBC/Lourds - Haye: V. Klitschko ne doit pas me fuir à travers la politique

19/09/2012 06:07 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Le Britannique David Haye a provoqué une nouvelle fois l'Ukrainien Vitali Klitschko, estimant mercredi que l'implication politique du champion WBC des poids lourds dans son pays ne devait pas être une excuse pour fuir une confrontation sur le ring.

"Il ne faut pas que Vitali utilise le Parlement comme une excuse pour fuir le plus grand et le meilleur combat de boxe", a déclaré Haye à l'hebdomadaire Sport Bild, en référence aux élections législatives du 28 octobre en Ukraine.

L'ainé des Klitschko, à la tête du parti d'opposition UDAR, s'est lancé dans la campagne électorale après la défense victorieuse de son titre WBC face à l'Allemand Manuel Charr (arrêt 4e reprise) le 8 septembre dernier à Moscou.

A l'issue du combat, son manager Bernd Bönte avait déclaré que "si Vitali obtient une fonction après les élections, où il peut faire la différence, je suppose que ce serait la fin de sa carrière pugilistique".

"En tant qu'ami et manager, c'est ce que je lui conseillerai. La lutte pour la démocratie et contre la corruption est plus importante qu'un combat contre David Haye", avait ajouté le conseiller du boxeur.

A 41 ans, Vitali Klitschko, qui a gagné 45 de ses 47 combats pros, a déjà évoqué sa retraite sportive, sans toutefois donner une date précise. Il a répété à plusieurs reprises qu'il aimerait infliger une correction à Haye.

Haye, de dix ans son cadet, a perdu le titre WBA en s'inclinant aux points face au cadet des Klitschko, Wladimir, pour la 2e défaite de sa carrière, en juillet 2011 à Hambourg.

Le Britannique qui avait parlé de retraite, a renoué avec le ring en signant sa 26e victoire contre son compatriote Dereck Chisora (arrêt 5e reprise) le 14 juillet dernier à Londres.

sg/jr

PLUS:afp