NOUVELLES

Wall Street finit en hausse, soutenue par un indicateur immobilier américain

19/09/2012 04:32 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

La Bourse de New York a fini en légère hausse mercredi, encouragée par un bon indicateur immobilier aux Etats-Unis et par la baisse des prix du pétrole, de bon augure pour la reprise de la consommation: le Dow Jones a avancé de 0,10% et le Nasdaq de 0,15%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 13,32 points à 13.577,96 points et le Nasdaq de 4,82 points à 3.182,62 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a avancé de 0,12% (+1,73 point) à 1.461,05 points.

Après une ouverture hésitante et sans entrain, la place new-yorkaise s'est hissée dans le vert à la publication des chiffres des ventes de logements anciens aux Etats-Unis qui ont bondi de 7,8% en août, selon l'Association nationale des agents immobiliers (NAR), avec 4,82 millions de transactions en rythme annualisé, contre une prévision à 4,58 millions.

"C'est un chiffre bien supérieur aux attentes", ont commenté les experts de Macroeconomic Advisers.

"Les bonnes nouvelles continuent à affluer du côté de l'immobilier", s'est réjoui quant à lui Lee Munson, de Portfolio LLC.

Or, le secteur immobilier est "probablement l'un des baromètres les plus importants" à Wall Street, a commenté Michael James, de Wedbush Securities, il "donne le ton au marché" d'actions aux Etats-Unis.

D'autre part, "l'une des choses essentielles que l'on a pu voir aujourd'hui a été la chute des prix du brut", a continué Lee Munson.

"Au cours de la dernière semaine, tous les actifs risqués sont partis à la hausse, dont le pétrole, et le fait que le brut casse cette tendance profite à la confiance des investisseurs, car cela indique que l'on ne va pas payer trop cher les matières premières, ce qui aurait pu affecter les performances des entreprises" et la consommation, a expliqué M. Munson.

A New York, le WTI a plongé de 3,31 dollars mercredi, clôturant tout juste sous le seuil de 92 dollars le baril, à 91,98 dollars. A Londres, le Brent a cédé quant à lui près de 4 dollars, clôturant à des niveaux plus vus depuis début août.

En outre, la place new-yorkaise a également trouvé "un peu de soutien à l'annonce du lancement d'un nouveau programme de rachats d'actifs par la Banque centrale du Japon (BoJ)", ont relevé les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le marché obligataire a terminé en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 1,782% contre 1,812% mardi et celui à 30 ans à 2,976% contre 3,014%.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp