NOUVELLES

USA: le juge refuse à ce stade de décider de la liberté du tireur de Reagan

19/09/2012 06:21 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Un juge fédéral a refusé mercredi de décider si l'homme qui a tiré sur le président américain Ronald Reagan pouvait retrouver sa liberté, tant que l'hôpital psychiatrique où il est interné depuis 30 ans n'aura pas clarifié la thérapie qu'il compte entreprendre.

Après 30 jours d'une audience qui s'est achevée en février devant un tribunal de Washington, le juge Paul Friedman a donné jusqu'au 9 octobre à l'hôpital pour déterminer quelle prise en charge il envisage.

En 1981, John Hinckley avait blessé le président Reagan à la poitrine pour impressionner l'actrice Jodie Foster qui l'obsédait, et a été déclaré pénalement irresponsable un an plus tard.

Il bénéficie depuis 2009 d'un régime de liberté conditionnelle pour se rendre chez sa mère octogénaire mais ses avocats ont demandé que ce régime soit étendu, avec l'objectif à terme de l'autoriser à vivre à temps plein chez sa mère.

Dans ce cas, M. Hinckley serait suivi médicalement sous le statut de patient externe. Mais le prestataire de soins qui avait été retenu a fait part au tribunal de son refus de prendre en charge M. Hinckley et l'hôpital doit "recommencer à zéro" son projet de réinsertion, a estimé le gouvernement.

"A ce stade, la balle est dans le camp de l'hôpital", a déclaré le juge Friedman, dans ce document dont l'AFP a eu copie. "Quelle que soit la voie qu'il choisira, l'hôpital est sommé de fournir plus de détails sur le ou les prestataires de soins (...) et est désormais averti que le manque de clarté qu'il a apportée dans cette procédure suscite une inquiétude réelle des Etats-Unis ainsi que du tribunal", a ajouté le juge.

Le juge a en outre refusé la demande des avocats de M. Hinckley de se retirer de l'affaire au motif que les frais de procédure sont trop onéreux pour la famille. Il l'a considérée "préjudiciable pour M. Hinckley" et pour "l'intérêt de la justice".

Aujourd'hui âgé de 57 ans, John Hinckley avait 23 ans lorsqu'il a tiré, le 30 mars 1981, sur le président Reagan, le blessant d'une balle à la poitrine. La justice américaine l'avait déclaré pénalement irresponsable et placé dans un hôpital psychiatrique de Washington.

chv/bdx

PLUS:afp