NOUVELLES

USA: des sénateurs demandent de cesser le retrait des troupes d'Afghanistan

19/09/2012 01:10 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

D'influents sénateurs américains, dont John McCain, ont demandé mercredi de suspendre le retrait graduel des forces américaines d'Afghanistan d'ici la fin 2014 face à la recrudescence d'attaques de soldats de l'Alliance par des militaires afghans.

La Maison Blanche a toutefois exprimé son désaccord avec ces vues et a affirmé que le calendrier de retrait restait inchangé.

Dans un communiqué, les sénateurs John McCain --candidat malheureux à la Maison Blanche face à Barack Obama en 2008--, Lindsey Graham et Joe Lieberman, jugent que la situation sur le terrain est "suffisamment inquiétante pour justifier une suspension immédiate du retrait des forces américaines pour le moment".

Ils disent "comprendre et respecter les raisons" pour lesquelles l'Otan a décidé mardi de limiter ses opérations conjointes avec les forces afghanes mais estiment que "cette décision pose la question de la stratégie plus globale que l'administration Obama suit dans ce conflit".

"Nous nous inquiétons que la précipitation pour mettre sur pieds une armée et une police afghanes afin que les forces américaines puissent commencer à se retirer suivant le calendrier établi par l'administration a contribué au problème" des attaques par des soldats afghans contre des troupes de la coalition, écrivent-ils.

Les 33.000 Américains déployés en renfort à partir de la fin 2009 doivent avoir quitté le pays à la fin du mois, laissant sur place 68.000 hommes qui devront, ainsi que les quelque 40.000 autres soldats de la coalition, avoir quitté le pays à la fin 2014.

Pour les trois sénateurs, une telle "pause stratégique" permettrait de donner du temps aux commandants sur le terrain pour évaluer les effets du retrait et l'efficacité de la stratégie.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de courir à l'échec en Afghanistan", affirment-ils.

Interrogé à ce sujet mercredi, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a affirmé que le calendrier de retrait restait le même.

"Le président (Barack Obama) pense qu'il est absolument essentiel de poursuivre le transfert des responsabilités aux Afghans, qu'après une décennie de guerre et plus, en Afghanistan, il est temps d'aller vers la fin de cette guerre et de faire passer graduellement la responsabilité de la sécurité aux Afghans", a expliqué M. Carney lors de son point de presse quotidien.

Comme la veille, M. Carney a affirmé que les attaques de soldats de l'Otan par des assaillants portant des uniformes afghans représentait "un problème très inquiétant". "Des mesures sont prises pour protéger (les soldats) de ce genre d'attaques, mais cela ne change pas la mission", a-t-il assuré.

mra-tq/mdm

PLUS:afp