NOUVELLES

Un vétéran accuse l'armée d'inefficacité en lien avec le suicide d'un soldat

19/09/2012 02:55 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

OTTAWA - Un ancien soldat affirme que l'armée a été incapable de garder suffisamment l'oeil sur un vétéran de l'Afghanistan lors du jour où il s'est suicidé.

Kirk Lackie a ainsi offert son témoignage dans le cadre d'une enquête sur la façon dont les Forces canadiennes ont géré le suicide du caporal Stuart Langridge.

MM. Lackie et Langridge ont servi ensemble dans l'armée, et ont tous deux dû combattre une dépendance.

Le jour où M. Langridge s'est enlevé la vie, M. Lackie a déclaré qu'il avait semblé que les soldats devant vérifier son état toutes les 30 minutes ont laissé des intervalles de plus de trois heures entre chaque visite.

L'ex-soldat soutient qu'il a dû forcer quelqu'un à aller prendre des nouvelles, et que c'est à ce moment que le corps de M. Langridge a été retrouvé.

La Commission des plaintes contre la police militaire examine des plaintes déposées par la famille du défunt, selon lesquelles l'armée a bâclé l'enquête sur le suicide.

PLUS:pc