NOUVELLES

Un défi de taille

19/09/2012 07:50 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

L'Espagne sera l'adversaire du Canada au 1er tour du groupe mondial de la Coupe Davis, en février prochain.

Les Canadiens agiront comme hôtes de cet affrontement, selon ce qui a été déterminé au tirage au sort effectué mercredi matin, à Londres.

« C'est un tirage difficile, reconnaît Frédéric Niemeyer à Radio-Canada Sports. On connaît tous la valeur de l'Espagne. Nadal, Verdasco, Ferrer, Almagro sont tous des joueurs de qualité première, et ils ont une bonne équipe de double. Ce ne sera pas facile. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'on joue à la maison. »

Et c'est le pays hôte qui a le choix de la surface. Ce ne sera donc pas sur terre battue, qu'aiment les Espagnols.

« Sur n'importe quelle surface, même sans Nadal, Verdasco, Ferrer, Almagro sont durs à battre. Ils sont dans le top 20 mondial. Le choix de la surface sera important pour le Canada, aussi la ville, explique Niemeyer.

« (Il faudrait) peut-être jouer en altitude, où les conditions seront plus rapides. Si c'est rapide, l'avantage ira au Canada, avec le gros service de Raonic. Pospisil et Dancevic aiment bien quand c'est rapide », affirme Niemeyer.

Le Canada a assuré sa place dans le groupe mondial la fin de semaine dernière en ayant le dessus sur l'Afrique du Sud, à Montréal.

De leur côté, les Suisses accueilleront les Tchèques, les Brésiliens visiteront les Américains, les Allemands se rendront en Argentine, les Serbes iront en Belgique, les Français accueilleront les Israéliens, les Italiens recevront la visite des Croates et les Autrichiens iront livrer leurs duels au Kazakhstan.

PLUS: