NOUVELLES

Six personnes dont un médecin tuées dans les violences en Irak

19/09/2012 02:16 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Six personnes, dont un médecin, ont été tuées mercredi dans une série d'attaques en Irak, ont indiqué des sources médicales et sécuritaires.

Des hommes armés ont tiré des obus sur un poste de police de Hibhib, la ville, au nord de Bagdad, où le leader d'Al-Qaïda en Irak Abou Moussab al-Zarqawi a été tué en 2006, et l'ont ensuite attaqué, a indiqué un colonel du centre de commandement de la province de Diyala.

Un policier a été tué et deux autres blessés dans l'assaut, a précisé l'officier, ajoutant que la police avait tué trois assaillants qui portaient des ceintures d'explosifs.

Le vice-ministre de l'Intérieur Adnane al-Assadi a déclaré à la télévision d'Etat Iraqiya que la police avait empêché une attaque visant à libérer des prisonniers.

A Mossoul, dans le nord du pays, deux soldats ont été tués dans une attaque d'un barrage militaire et un homme a été tué devant sa maison, selon le lieutenant Khaled Falayih et le médecin Tarek al-Nouaimi.

Un responsable de sécurité a été tué à l'ouest de Bagdad, selon le ministère de l'Intérieur et une source médicale, tandis qu'à Kirkouk, une ville multiethnique dans le nord du pays, un médecin, Ridha Hamza al-Bayati, a été abattu par des hommes armés alors qu'il se trouvait devant son domicile, selon une source de sécurité.

Les violences restent très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

ak/wd/dms/hj

PLUS:afp