NOUVELLES

Scandale de Bo: l'ex-responsable de la police chinoise avait demandé l'asile

19/09/2012 07:42 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

PÉKIN, Chine - L'ancien responsable de la police chinoise, qui avait révélé le scandale à l'origine de la disgrâce de l'étoile montante du régime communiste chinois Bo Xilai, avait demandé l'asile aux États-Unis au moment du scandale, selon un document du gouvernement chinois rendu public mercredi.

D'après ce document, Wang Lijun a dans un premier temps couvert le meurtre de l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, retrouvé mort en novembre à Chongqing, par l'épouse du politicien Bo Xilai, Gu Kailai. Mais quand il a craint pour sa vie, il en a parlé à un haut responsable du parti, possiblement Bo lui-même, qui l'a giflé, selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Et c'est uniquement à ce moment-là que Wang s'est réfugié au consulat et a demandé l'asile, précise ce document, première explication détaillée de Pékin sur ce scandale qui a éclaté avec l'arrivée de Wang. Washington affirme que Wang n'a pas demandé l'asile.

Le compte-rendu publié par Chine nouvelle est une version aseptisée du procès de Wang pour corruption, abus de pouvoir et défection, qui s'est terminé mardi.

Les dirigeants chinois doivent encore décider si Bo sera simplement exclu du Parti communiste ou lui aussi mis en accusation.

PLUS:pc