NOUVELLES

Rushdie ne s'en fait pas avec les nouvelles menaces de mort dont il fait l'objet

19/09/2012 11:52 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Salman Rushdie balaie du revers de la main les nouvelles menaces de mort qui ont été proférées contre lui par un ayatollah iranien.

L'auteur de l'ouvrage «Les versets sataniques» soutient que ces menaces émanent «d'un prêtre en Iran qui cherche essentiellement à faire les manchettes».

M. Rushdie a tenu ces propos mardi soir devant environ 400 personnes rassemblées dans une librairie new-yorkaise où il avait été invité à parler de sa biographie, intitulée «Joseph Anton».

Dans cet ouvrage récemment publié, il raconte ses années passées dans la clandestinité après que l'ayatollah Khomeini eut déclaré, en 1989, que «Les versets sataniques» était un ouvrage blasphématoire et prononcé une fatwa réclamant la mise à mort de son auteur.

Dans la foulée des récentes émeutes dans le monde musulman, une fondation religieuse semi-officielle iranienne dirigée par l'ayatollah Hassan Saneii a fait passer de 2,8 à 3,3 millions $ le montant de la récompense pour la tête de Salman Rushdie.

Or, selon l'auteur, l'ayatollah a déjà augmenté la mise dans le passé, et personne ne l'a pris au sérieux.

PLUS:pc