BIEN-ÊTRE

Quelques conseils pour éviter les blessures en course à pied

19/09/2012 02:39 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

L'entraîneur de course à pied et écrivain Matt Fitzgerald explique sur le site Competitor.com qu'il ne faut pas trop brusquement passer au rythme supérieur lors de ses entraînements, il est nécessaire de laisser le corps s'adapter en douceur aux nouvelles tensions.

Il cite une étude publiée en 2002, qui part du principe que "les tissus musculaires s'adaptent de manière prévisible en réponse aux changements de niveau selon la tension physique à laquelle ils sont exposés". Ce qui signifie que les tissus sont d'abord affaiblis par un ajout de tension, comme quelques tours de pistes de plus, qu'ils modifient ensuite leur structure pour mieux s'adapter à la tension, explique l'entraîneur.

Fitzgerald cite par ailleurs une étude menée sur des rats de laboratoire, qui a montré que lorsqu'on leur faisait suivre un véritable programme de course, "de nouveaux tissus se formaient dans les ligaments entre les tendons et les muscles des jambes, renforçant ainsi ces articulations essentielles". Mais si on accroît la pression trop rapidement, les tissus ne se remettent pas de leur première atteinte, et c'est là qu'on se blesse.

Il est intéressant de noter que la course cause des blessures lorsqu'on s'entraîne trop, mais Fitzgerald explique aussi qu'elle protège le corps contre ces mêmes blessures, tant qu'on accroît son rythme graduellement.

Voici trois recommandations provenant de cet expert de la course pour accroître son rythme en toute sécurité :

1. Augmenter la tension physique graduellement : il faut laisser le temps aux tissus de se régénérer et de s'adapter avant d'ajouter plus de tension.

2. Ne jamais minimiser la douleur : à l'apparition d'une douleur, réduisez votre cadence jusqu'à ce qu'elle disparaisse ou arrêtez de courir pendant quelques jours pour que votre corps se régénère. Une douleur persistante ou intense mérite bien-sûr une consultation chez le médecin.

3. Etre constant : "des recherches montrent qu'on est plus susceptible de se blesser lorsqu'on accroît le nombre de kilomètres qu'on parcourt que pendant les périodes où l'on court toujours la même distance, même quand cette distance est très importante", écrit Matt Fitzgerald.

running.competitor.com/2012/09/injuries/how-to-prevent-running-injuries-by-running_30124