NOUVELLES

Maroc: le rapporteur de l'ONU voit des ex-prisonniers d'un parti islamiste

19/09/2012 12:00 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Le rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Juan Mendez, en visite au Maroc, s'est entretenu mercredi à Salé, près de Rabat, avec d'anciens prisonniers politiques membres de Justice et bienfaisance, a indiqué à l'AFP un responsable de ce mouvement islamiste.

"M. Mendez est arrivé au siège de notre mouvement en début d'après-midi. Son équipe n'a pas autorisé les médias à assister aux discussions", a déclaré Hassan Bennajeh, responsable de la communication de Justice et bienfaisance, un mouvement islamiste interdit mais toléré par les autorités.

D'après la même source, l'émissaire de l'ONU s'est entretenu avec une dizaine de militants, "pour la plupart d'anciens prisonniers politiques victimes de tortures et de violences".

Le parti Justice et bienfaisance, qui refuse de reconnaître au roi Mohammed VI le statut religieux de Commandeur des croyants, est considéré par les observateurs comme l'un des plus importants mouvements islamistes au Maroc.

En matinée, Juan Mendez avait par ailleurs rencontré le ministre marocain de la Justice Mustapha Ramid et celui de l'Intérieur M'hand Laenser.

M. Mendez effectue un séjour d'une semaine à l'invitation du royaume avec l'objectif "d'aider les autorités à faire respecter l'Etat de droit".

Il s'est rendu durant deux jours au Sahara occidental, région annexée en 1975 par le Maroc et qui est l'objet d'un conflit avec le Polisario (indépendantiste). Mardi, il a visité la prison de Laâyoune, un établissement pénitentiaire auquel les organisations marocaines de défense des droits de l'Homme ont rarement accès.

Selon l'agence marocaine de presse MAP, qui cite des "sources locales", il a pu à cette occasion prendre "connaissance des prestations et de la prise en charge dont bénéficient les prisonniers", ainsi que "des différents équipements de cet établissement pénitentiaire".

L'émissaire de l'ONU "a rencontré plusieurs prisonniers" et "toutes les dispositions ont été prises pour faciliter (sa) mission", selon la même source.

Le Sahara occidental est une ex-colonie espagnole annexée en 1975 par le Maroc, qui lui propose une large autonomie sous sa souveraineté, ce que rejette le Polisario.

Juan Mendez doit tenir une conférence de presse au terme de sa visite d'une semaine samedi après-midi à Rabat.

Sa visite intervient alors qu'un collectif de 18 associations a exprimé sa "profonde inquiétude quant au recul" que connaît, selon eux, le Maroc "en matière de respect des droits de l'Homme". Le représentant onusien a rencontré les dirigeants de ce collectif le week-end dernier.

gk-ob/cco

PLUS:afp