NOUVELLES

Les Panthers pourraient apprendre des performances de Manning en fin de match

19/09/2012 06:52 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

CHARLOTTE, États-Unis - Les Panthers de la Caroline pourraient apprendre quelques trucs d'Eli Manning en ce qui a trait à la manière de terminer les matchs.

Après avoir perdu six rencontres la saison dernière alors qu'ils étaient à égalité ou en avance au quatrième quart, les Panthers continuent d'éprouver des difficultés à enfoncer le dernier clou dans le cercueil de leurs adversaires.

Manning n'a pas de problème à ce chapitre.

Il est devenu l'un des quarts les plus dominants en fin de match, avec les légendes Dan Marino et John Elway. Les Panthers auront la lourde tâche de tenter de le museler alors qu'ils recevront les Giants de New York, jeudi.

Manning a orchestré 26 remontées victorieuses au quatrième quart pour les Giants, dont cinq en éliminatoires. Il détient un record de la NFL avec sept remontées au dernier quart la saison dernière, dont une lors du Super Bowl face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«Ce gars-là devrait être surnommé 'Capitaine Remontée'», a déclaré le demi de coin des Panthers Captain Munnerlyn.

Il continue de faire des siennes cette saison.

Son plus récent exploit remonte à dimanche dernier quand il a fait fi de trois interceptions au deuxième quart pour mener les Giants, qui tiraient de l'arrière par 14 points, à une victoire de 41-34. Il a aussi accumulé 510 verges de gains par la passe.

L'entraîneur des Giants, Tom Coughlin est d'avis que Manning a la mentalité parfaite pour faire face à la pression dans certaines situations.

«Il peut faire des erreurs qui me font rager, mais ça ne semble pas l'affecter, a indiqué Coughlin. Il est déçu, mais il est assez fort mentalement pour laisser ses erreurs derrière et se concentrer sur le prochain jeu. C'est une bonne qualité pour un quart.»

Coughlin compare la mentalité de Manning à celle de Johnny Unitas, un autre quart qui était capable de se relever après avoir commis des erreurs.

Unitas avait lancé cinq interceptions dans un match contre les Bears de Chicago le 11 novembre 1970, mais il avait tout de même réussi à conduire les Colts de Baltimore à une victoire de 21-20.

«Tu dois avoir cette capacité à mettre les erreurs derrière toi parce que tu ne peux pas te permettre de ne pas penser à ce qui se produira sur les prochains jeux, a ajouté Coughlin. Il a cette habileté et les gars lui font confiance et c'est très important.»

Le joueur par excellence du dernier Super Bowl croit que tout dépend de la confiance.

«Tu ne peux pas te mettre à craindre de lancer une interception, a dit Manning. Tu sais que tu dois prendre les meilleures décisions, mais tu dois croire en ton talent et en tes propres habiletés.»

PLUS:pc