BIEN-ÊTRE

L'aéroport de Chicago engage des chèvres pour entretenir son gazon

19/09/2012 08:07 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Dans le cadre d'une initiative mise en place par l'aéroport international O'Hare de Chicago, trente chèvres contribueront à l'entretien des espaces verts.

Les responsables de l'aéroport espèrent avoir trouvé là le moyen d'économiser un temps précieux, l'usage des méthodes traditionnelles d'entretien pouvant s'avérer hautement chronophage.

En charge des solutions durables au sein de l'aéroport, Amy Malick a déclaré à Fox Chicago que les zones en question comportaient "quelques espaces très pentus, difficile d'accès pour les machines, qui s'avèrent par ailleurs polluantes". Elle a également tenu à rassurer ceux qui s'inquiétaient de la sécurité des animaux : ils seront loin des pistes, protégés par un enclos.

Ce n'est pas la première fois qu'un aéroport opte pour une telle solution. Ce mois-ci déjà, celui de Hartsfield-Jackson à Atlanta, l'un des plus fréquentés des États-Unis, avait annoncé que 100 moutons y formeraient un dispositif d'entretien low-cost.

Au début de l'été, le hub de San Francisco avait eu recours à 300 chèvres, venues dévorer l'excédent d'herbes dans le cadre d'un programme de deux semaines.

Autre initiative durable, l'aéroport international O'Hare de Chicago a mis en place un marché proposant des produits frais cultivés dans la région, afin de rassasier sainement passagers et employés de l'aéroport. Le lait de chèvre apparaîtra-t-il peut-être bientôt sur les étals de ce dernier ?