NOUVELLES

La Syrie visée par une guerre contre "l'axe de résistance" anti-israélien

19/09/2012 11:06 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé mercredi en recevant à Damas le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi que la syrie était visée par une guerre contre "l'axe de résistance" anti-israélien.

"La bataille qui se déroule actuellement ne vise pas seulement la Syrie mais tout l'axe de résistance" anti-israélien, a affirmé M. Assad, cité par l'agence officielle Sana.

Aux yeux des Syriens, "l'axe de résistance" comprend la Syrie, l'Iran et leurs alliés libanais du Hezbollah et palestiniens du Hamas et du Jihad islamique.

M. Assad a affirmé par ailleurs, après avoir été informé par M. Salehi de la réunion de lundi au Caire du "groupe de contact" régional sur la Syrie (Iran, Egypte, Turquie et Arabie saoudite), que son pays a montré "une ouverture à toutes ces initiatives, proposées pour trouver une solution à la crise" en Syrie.

"La clé de la réussite de ces initiatives dépend des intentions sincères pour aider la Syrie, ainsi que du respect de la souveraineté de ce pays et du refus des interventions étrangères", a poursuivi le président Assad.

Le ministre iranien, dont le pays est le principal allié régional de Damas, a de son côté évoqué "l'appui illimité" de Téhéran "aux efforts pris par le gouvernement syrien pour ramener la sécurité et la stabilité".

L'entretien entre les deux hommes a porté, selon Sana, sur "la consolidation de la coopération bilatérale, de manière à permettre aux peuples des deux pays de vaincre les difficultés engendrées par les sanctions iniques" occidentales imposées à la Syrie et à l'Iran.

Ces sanctions, ajoute la Sana, visent à "briser la volonté des deux pays au service des intérêts des pays occidentaux et d'Israël".

rm/sw

PLUS:afp