NOUVELLES

La Géorgie est secouée par des vidéos d'agressions tournées en prison

19/09/2012 02:49 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

TBILISI, Géorgie - Des centaines de manifestants sont descendus dans les rues de Tbilisi, en Géorgie, dans la nuit de mardi à mercredi, après la diffusion à la télévision de vidéos qui montreraient des détenus agressés par leurs gardiens en prison.

Certaines des images montrent les prisonniers violés avec des matraques de police ou des manches de balai.

Le président Mikhail Saakashvili, dont le gouvernement sera rudement mis à l'épreuve lors des élections parlementaires du 1er octobre, a rapidement promis de punir les coupables et de remanier le personnel responsable des prisons.

Le ministre responsable du système pénitentiaire du pays a démissionné et les procureurs affirment que 12 dirigeants de prisons ont été arrêtés en lien avec cette affaire.

Le président Saakashvili a ensuite annoncé la suspension de centaines de gardiens de prison et leur remplacement temporaire par des policiers, en attendant la tenue d'une enquête formelle. Il a plus tard évoqué une «défaillance systémique» du système carcéral.

Mercredi, le ministère de l'Intérieur a affirmé qu'un détenu associé au principal leader de l'opposition, Bidzina Ivanishvili, a soudoyé des gardiens pour organiser et filmer les agressions, dans l'espoir de salir le gouvernement.

M. Ivanishvili est l'homme le plus riche du pays. Il a réfuté les allégations du ministère de l'Intérieur, à un moment où sa popularité croissante inquiète de plus en plus clairement le régime au pouvoir.

PLUS:pc