NOUVELLES

Israël ferme un point de passage clé à Jérusalem-Est, malgré les protestations

19/09/2012 01:19 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Israël a fermé mercredi un point de passage à Jérusalem-Est crucial pour l'accès des habitants palestiniens au centre de la ville, en dépit de plaintes et manifestations des habitants et d'organisations israéliennes de défense des droits de l'Homme.

Le mois dernier, L'Association pour les droits civils en Israël avait lancé un "appel urgent" aux autorités pour maintenir ouvert le checkpoint de Ras Khamis, expliquant que sa fermeture forcerait plusieurs dizaines de milliers de Palestiniens à n'utiliser qu'un seul point de passage, à deux kilomètres de là.

La porte-parole de la police israélienne Louba Samri a confirmé la fermeture du passage.

"Aujourd'hui, sur la base d'une décision de justice, le checkpoint de Ras Khamis a été officiellement fermé après l'expansion et l'organisation de celui de Chouafat, pour améliorer la qualité des services de la circulation et faciliter le mouvement pour les citoyens et ceux qui souhaitent se rendre à ou sortir de Jérusalem".

Les 65.000 habitants du camp de réfugiés de Chouafat vont devoir désormais emprunter un seul point de passage. Une décision de justice a ordonné les autorités d'élargir ce checkpoint, anticipant la fermeture du point de passage de Ras Khamis.

Mais des militants estiment que la décision d'élargir ce point de passage n'a pas été exécutée et préviennent que cela conduira à un engorgement massif et contribuera à couper les habitants du camp du reste de Jérusalem.

Israël compte poursuivre la construction de sa barrière de séparation controversée sur le site du point de passage de Ras Khamis.

Le tracé de cette barrière a été dénoncé par des militants des droits de l'Homme, qui estiment qu'elle isolera plusieurs dizaines d'habitants palestiniens du reste de Jérusalem.

mab-sah/feb/hj

PLUS:afp