NOUVELLES

Canada: l'union libre et les couples homosexuels en vogue

19/09/2012 01:04 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Le profil des familles et des ménages canadiens continue de se modifier, avec une augmentation du nombre de couples vivant en union libre, de familles monoparentales et de couples mariés homosexuels, selon des données du recensement de 2011 publiées mercredi.

Le recensement montre que pour la première fois, la proportion de ménages comptant une seule personne (27,6% du total) a dépassé en 2011 le nombre de ménages formés d'un couple ayant des enfants (26,5%). Les couples sans enfants sont aussi plus nombreux, constituant 29,5% de tous les ménages.

En 2011, la structure familiale traditionnelle, composée d'un couple marié, était encore prédominante, puisqu'elle représentait 67% de toutes les familles, mais elle perdait de plus en plus de terrain au profit de l'union libre et des familles monoparentales.

De 2006 à 2011, le nombre de familles formées d'un couple en union libre a augmenté quatre fois plus rapidement que celles de couples mariés. Ces familles en union libre représentaient 16,7% du total, mais près du tiers (31,5%) au Québec, nettement plus que la moyenne des autres provinces du pays (12,1%).

Pendant la même période, les familles monoparentales ont augmenté de 8%, si bien qu'elles constituaient plus de 16% de toutes les familles du pays. Et de plus en plus de ces familles étaient dirigées par un homme, même si huit fois sur dix, elles le sont encore par une femme.

Enfin, 12,6% des familles étaient "recomposées", c'est-à-dire reformées après un divorce ou une séparation.

Le recensement a dénombré 64.575 couples de même sexe (0,8% de tous les couples), soit une hausse de plus de 42% par rapport à 2006. Parmi ces couples, ceux mariés ont triplé depuis cinq ans, leur nombre dépassant les 21.000 en 2011, une hausse s'expliquant en grande partie par la légalisation du mariage homosexuel au Canada en 2005.

En 2011, les couples homosexuels étaient plus souvent de sexe masculin (54,5%) que féminin (45,5%). Un peu plus de 9% de ces couples avaient des enfants à la maison, et dans 80% des cas, ils étaient composés de femmes.

jl/via/are

PLUS:afp