NOUVELLES

Yémen: le Conseil de sécurité de l'ONU pour un "large dialogue national"

18/09/2012 03:06 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

Les 15 pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies estiment urgente l'ouverture d'un "large dialogue national" au Yémen et s'inquiètent de la situation humanitaire dans le pays, a indiqué mardi l'ambassadeur allemand à l'ONU Peter Wittig.

Les Etats membres "s'accordent à dire qu'un large dialogue national devrait s'ouvrir sans délai afin de préparer le terrain pour un Yémen stable et uni", a déclaré M. Wittig, qui préside le Conseil en septembre, à l'issue de consultations sur le sujet.

Après avoir entendu un compte-rendu de l'émissaire de l'ONU au Yémen, Jamal Benomar, les 15 pays "partagent son inquiétude à propos des tentatives pour entraver le processus de transition". Ils se disent aussi "inquiets devant la situation humanitaire grave (..), qui réclame une réponse urgente", a ajouté l'ambassadeur.

Rappelant qu'une réunion des Amis du Yémen doit se tenir la semaine prochaine en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, M. Wittig a souligné que cette rencontre serait l'occasion de "réaffirmer le soutien ferme de la communauté internationale au processus de transition et au peuple yéménite".

Le Yémen, au bord de l'effondrement économique, a obtenu début septembre des promesses d'aide de 6,4 milliards de dollars lors d'une conférence de donateurs à Riyad, alors qu'il en réclamait presque le double.

Outre la situation économique, le Yémen est confronté à des défis politiques et de sécurité. L'ancien président Saleh n'a pas renoncé à ses ambitions politiques et le nouveau gouvernement fait également face à la menace d'Al-Qaïda, dont les partisans sont fortement implantés dans le sud et l'est du pays.

avz/sam

PLUS:afp