NOUVELLES

Wall Street finit sans direction, moins encline à la prise de risques

18/09/2012 04:41 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

Wall Street a terminé sans direction mardi dans un contexte moins propice à la prise de risques après l'euphorie provoquée par de nouvelles mesures de relance des banques centrales la semaine dernière: le Dow Jones a gagné 0,09% mais le Nasdaq a cédé 0,03%

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a grignoté 11,54 points à 13.564,64 points tandis que le Nasdaq a reculé de 0,87 point à 3.177,80 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a abandonné 0,13% (-1,87 points) à 1.459,32 points.

Tout au long de la journée, le marché new-yorkais est resté d'humeur incertaine, deux séances après s'être envolé à la suite de l'annonce de mesures de relance illimitées et inédites de la Réserve fédérale américaine.

"On est dans un environnement sans grandes nouvelles à se mettre sous la dent", a noté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York. "Le marché a besoin de quelque chose pour lui donner une direction en attendant que le déluge de liquidités (dû aux nouvelles mesures annoncées par les banques centrales américaine et européenne) commence à faire son effet".

La publication d'une statistique encourageante n'a rien changé. "La nouvelle d'une hausse de 3 points de l'indice (de l'Association des constructeurs de logements, NAHB) mesurant la hausse du moral des constructeurs de logements (en septembre) était une bonne nouvelle mais le marché y a peu prêté attention", a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

"Et en l'absence de nouvelles excitantes, le marché connaît un mouvement de recul habituel avant l'expiration d'options" vendredi, a-t-il ajouté.

Les courtiers ont également accueilli avec inquiétude les prévisions très décevantes du groupe de messagerie Federal Express (FedEx), considéré comme un baromètre de l'économie américaine.

Si le groupe a annoncé mardi un bénéfice meilleur qu'attendu pour le premier trimestre de son exercice décalé, il prévoit pour le deuxième trimestre un bénéfice par action sensiblement inférieur aux attentes.

La place new-yorkaise a également reculé dans le sillage de ses consoeurs européennes et asiatiques, "alors que l'enthousiasme lié aux actions des banques centrales perdait de sa vigueur et que la situation incertaine du sauvetage financier de l'Espagne" continuait à inquiéter, ont souligné les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le marché obligataire, peu animé, a terminé en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 1,812% contre 1,838% lundi et celui à 30 ans à 3,014% contre 3,037%.

ppa/sl/bdx

PLUS:afp