NOUVELLES

Un rapport note des lacunes sur les congés de patients d'un centre psychiatrique

18/09/2012 02:23 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

HALIFAX - Un rapport évaluant les politiques sur les congés de patients d'un hôpital psychiatrique d'Halifax émet 18 recommandations pour améliorer le système.

Le rapport, qui a été dévoilé mardi, indique que des critères spécifiques devraient être établis pour déterminer le risque qu'un patient soit violent ou quitte l'institution sans permission.

On peut également y lire que des évaluations quotidiennes de l'état de santé mentale des patients devraient être effectuées avant que ceux-ci ne soient autorisés à quitter.

Le rapport spécifie également que le public devrait être informé des risques potentiels encourus lorsqu'un patient disparaît.

De plus, les responsables devraient examiner la possibilité d'utiliser des téléphones cellulaires ou des téléavertisseurs pour garder le contact avec les patients qui ont une permission de quitter l'institution.

Le rapport a été commandé par le gouvernement provincial après que le militant pour les droits des gais, Raymond Taavel, eût été battu à mort sur une rue d'Halifax au mois d'avril.

André Noël Denny fait face à une accusation de meurtre non prémédité dans cette affaire.

Au moment du meurtre, il bénéficiait d'une sortie d'une heure non supervisée de l'hôpital East Cost Forensic. Il n'est toutefois jamais retourné à l'institution ce soir-là.

Le rapport a été élaboré par les sous-ministres de la Santé, du Bien-être et de la Justice et par le chef de la direction de la régie de la santé.

PLUS:pc