NOUVELLES

Somalie: l'ONU soutient le nouveau pouvoir mais lui fixe des objectifs

18/09/2012 12:30 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

Le Conseil de sécurité de l'ONU a manifesté mardi un soutien prudent aux nouvelles autorités somaliennes, leur demandant de faire davantage pour respecter les droits de l'homme, combattre la piraterie ou encore assurer la transparence financière.

Dans une résolution, le Conseil "exprime sa détermination à travailler en étroite collaboration avec les nouvelles institutions". Les 15 pays membres "encouragent le nouveau président somalien à nommer rapidement un gouvernement d'ouverture" qui soit "capable d'entreprendre le travail de consolidation de la paix dans le pays".

La résolution demande aussi aux autorités somaliennes "de conduire les affaires publiques d'une manière responsable et non exclusive et de gérer les finances publiques d'une facon transparente".

Le Conseil "exprime sa préoccupation devant (des) actes de malversation financière" et demande la mise en place rapide d'un "Conseil conjoint de gestion financière".

La résolution demande à Mogadiscio "d'adopter sans plus tarder une série complète de lois pour lutter contre la piraterie", notamment pour poursuivre "ceux qui financent, planifient, organisent ou facilitent" ces attaques.

Les 15 pays membres estiment enfin "qu'il sera indispensable de défendre et de promouvoir les droits de l'homme" afin d'"asseoir la légitimité des nouvelles autorités somaliennes".

Selon l'ambassadeur britannique Mark Lyall Grant, le Conseil a exprimé "sa volonté de soutenir le nouveau gouvernement somalien" tout en soulignant "la responsabilité du gouvernement de faire davantage dans certains domaines".

Pour l'ambassadeur, la Somalie "a maintenant une chance réelle de progresser vers un avenir plus paisible" même si "la Somalie doit encore faire face à une menace importante de la part des (islamistes) shebab".

Une réunion à haut niveau sur la Somalie est prévue en marge de l'Assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine.

Le nouveau président somalien Hassan Cheikh Mohamoud, élu le 10 septembre par le nouveau Parlement, a officiellement pris ses fonctions dimanche.

Cette élection a parachevé un long et complexe processus politique, parrainé par l'ONU, destiné à doter la Somalie d'un réel gouvernement central et d'institutions pérennes, suscitant un timide espoir de voir le pays sortir de 21 ans de chaos.

avz/are

PLUS:afp